REFLEXION

A CAUSE DES TRAVAUX RELATIFS A UN PROJET DE LOGEMENTS : Les élèves de deux établissements scolaires incommodés à Tissemsilt

Des citoyens et des parents d’élèves de l’école ‘’Aggoune Zerrouk’’ ainsi que ceux voisins du CEM Khedidji Larbi au chef-lieu de wilaya, située à proximité de plusieurs cités à Tissemsilt, attirent l’attention des responsables sur les dégâts encore visibles sur la route qui mène à cette école, ils n’ont pas cessé de manifester leurs inquiétudes devant l’état incommodant et les risques de la route encourus par leurs enfants scolarisés dans ces établissements scolaires et plus précisément ceux de l’école primaire ‘’Aggoune Zerrouk’’.



En effet, une entreprise de réalisation s’est engagée durant les deux derniers jours de la fin de semaine pour creuser une tranchée d’une centaine de mètres de longueur, des travaux relatifs au projet de l’étude d’adaptation et de suivi des 36 logements LSP  Naftal mais sans prendre le soin de dégager les tonnes de terre qui ont carrément coupé cette route alors que la porte d’accès à l’établissement donne sur cette chaussée très fréquentée par les écoliers, surtout avec la tombée des premières averses. De nos jours, on assiste à tout un quartier qui subit les séquelles de l'incompétence de ceux qui avaient décidé d’engager ces travaux par ces temps de pluie, le réseau de l’assainissement engagé dans la précipitation par cette entreprise a visiblement causé une grande dégradation à la chaussée et avec cette pluie, la situation est devenue une vraie catastrophe, elle n’est certainement pas carrossable alors que peut-on dire pour les petits enfants scolarisés dans cette école ? Cette seule route qui relie les cités avoisinantes aux deux établissements est complètement dégradée, elle est coupée par endroits au point de l’impraticabilité totale, et s’il est vrai qu’aucun accident n’a été heureusement enregistré jusqu’à ce jour, il n’empêche que la prévention est toujours bénéfique, et il ne faut pas attendre que le sinistre survienne pour réagir car il sera trop tard. Pour ces parents qui veulent plus de sécurité pour leurs enfants, la solution n’est pas difficile à trouver, il suffit, selon eux, d’ordonner en urgence l’entreprise réalisatrice de remettre la chaussée à son état et enlever tous ces débris pour libérer le passage aux élèves. Les parents d’élèves espèrent que leur souhait soit pris en considération.

A. Ould El Hadri
Lundi 23 Novembre 2015 - 17:31
Lu 69 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+