REFLEXION

A CAUSE DES RESERVES TECHNIQUES A LA STATION-SERVICE NAFTAL : Le Sirghaz est toujours indisponible à Tissemsilt

Apparemment le problème de la rareté du Sirghaz au niveau de Tissemsilt n’est assurément pas prêt de trouver une solution dans l’immédiat. En constatant les longues files d’attente chez les privés qui approvisionnent la ville en ce produit, la solution ne sera certainement pas pour demain. Ces files d’attente auront encore des jours voire des mois pour espérer les voir disparaître



En effet, la station-service Naftal de Tissemsilt qui avait bénéficié d’une grande opération d’aménagement qui selon certaines sources a coûté une enveloppe faramineuse, reste dépourvue du Sirghaz et ne sert que les autres produits pétroliers pourtant l’équipement est bel et bien installé et a été entièrement rénové pour être exploiter au profit de la population. En effet, la station-service Naftal de Tissemsilt qui ne sert que les autres produits en référence l’essence et le gas-oil, ne sert plus de Sirghaz ce qui a causé d’énormes désagréments aux automobilistes propriétaires de véhicules dotés de GPL qui sont désormais obligés de se rendre ailleurs pour se ravitailler non pas parce qu’il y a pénurie de ce carburant mais tout simplement parce que lors de la réception de la station, des réserves techniques ayant une relation directe avec la sécurité de la station ont été émises par les services compétents et depuis rien n’a changé, lors de la rénovation de la station, on n’a pas pensé sérieusement à l’étude et au bon emplacement du volucompteur du Sirghaz  et à ce stade, certaines interrogations s’imposent d’elles mêmes; comment a-t-on négligé le côté sécuritaire dans une opération de rénovation complète? Qui a approuvé l’étude pour tomber ensuite dans des réserves techniques ? Pourquoi n’a-t-on pas procédé depuis cette date à la rectification de ces réserves ? Quelles solutions apporter pour éviter à Naftal ces pertes sèches et aux utilisateurs la disponibilité de ce produit au niveau de cette station ? Tant de questions qui restent malheureusement sans réponses, les désagréments sont multiples et devant cette situation qui a duré dans le temps, certains se demandent pourquoi tardent-on à lancer des travaux afin de lever ces réserves une intervention de la part des hauts responsables de cette société nationale est désormais plus que nécessaire pour situer les responsabilités.

A.OULD EL HADRI
Samedi 8 Février 2014 - 18:00
Lu 149 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 10-12-2016.pdf
3.37 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+