REFLEXION

9EME CONGRES DU FLN : Après la défaite aux Sénatoriales perspectives de Changement

Les sénatoriales du 29 décembre sont un camouflet, pour le FLN. Le RND sort vainqueur raflant la mise dans plusieurs wilayas de l’Ouest, au détriment du vieux parti. Cette victoire illustre bien le recul du FLN et met en lumière les dissidences qui se succèdent au sein du vieux parti.



9EME CONGRES DU FLN : Après la défaite aux Sénatoriales  perspectives de Changement
Quelle analyse peut-on faire suite aux résultats sans appel, voire une défaite cuisante, pour le FLN. Vieux reflexes et vieilles habitudes qui à n’en pas douter sont à l’origine du rendez vous manqué, ou peut être à mettre au compte de la fatigue politique. Toujours le même son de cloche, à croire qu’on fait dans la pénurie d’idées, et des excuses misent au compte du recyclage de la vieille politique, le FLN et sa rétrospective historique, toujours présente avec des militants qui jouent comme toujours sur la corde sensible. Un 9ème congrès qui se prépare et une dispersion des militants tout azimut, signe des temps et de lassitude d’une politique à répétition, ou l’on rue dans les brancards de la dissidence, pour certains et le n° 1 du FLN s’évertue à reconstruire un parti en décomposition. Cette défaite est un signe avant coureur, qui ne présage aucun éclaircissement à l’horizon, à la veille du 9ème congrès. Que peut on attendre de ces assises d’un parti qui reste à la traine par rapport à la politique nouvelle et qui demeure en décalage et en marge des mutations, qui se meuvent à différents niveaux, cadres militants ne réussissant pas à se dégager du carcan ni à s’adapter aux situations, et aux changements. Le vieux parti n’arrive pas à se singulariser en matière d’innovations politiques vis à vis de l’opposition, car les dinosaures sont là comme les gardiens du temple et veillent comme des chapes de plomb qui empêchent toute modernisation de la maison, s’accrochant bel et bien à l’histoire, faisant d’elle la pierre d’achoppement qui constitue le fondement et le leitmotiv du parti. Les sénatoriales seront elles au centre des débats du 9ème congrès surement, car pour le vieux parti, il s’agit de rallier la troupe dispersée et les 22 sièges aux sénatoriales ne sont pas pour satisfaire le FLN.
Les 121 membres de l’instance exécutive, ceux de la commission nationale de préparation du congrès ainsi que les responsables des différentes commissions nationales chargées de l’élaboration des documents de base, ont du pain sur la planche. Les 550 membres du conseil national du parti, l’organe de décision entre deux congrès, aura certainement à revoir sa stratégie. Dans les coulisses, les membres influents au sein du parti parlent de grands changements en perspectives avec la tenue du congrès. Aussi les observateur se sont bien posés la question sur les nouvelles orientations de ce parti et sur les perspectives de changement après la déconfiture des sénatoriales selon les militants.

Benyehia Abdelkader
Samedi 2 Janvier 2010 - 09:43
Lu 325 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+