REFLEXION

850 travailleurs de l’éducation observent une grève à Ain Témouchent

A la suite de l’Appel lancé par les responsables du Syndicat National des Corps Communs de l’Education Nationale (SNCCOP) lesquels ont sanctionné un communiqué, lors d’une réunion nationale qui a eu lieu le 06 janvier 2012 à Alger, ayant regroupé l’ensemble des secrétaires des bureaux de wilayas SNCCOP.



850 travailleurs sur un nombre global de 1025 activant à travers les  différentes structures et établissements scolaires des cycles moyen et secondaire , adhérents à ce syndicat , ont déclenché l’arrêt de travail dans la matinée du 15 janvier 2012, soit un taux de 90% ,selon Madame Bellabane  Nadjet, secrétaire générale du bureau de wilaya du SNCCOP d’Ain-Temouchent. Cette grève est  entamée par ces fonctionnaires et travailleurs de l’éducation nationale  dans le but d’appuyer leurs revendications entre-autres l’intégration des fonctionnaires des corps communs, des ouvriers professionnels , et des agents de l’éducation,  l’augmentation de la prime de rendement de 30 à 40% conformément au décret n°315/08, la révision du mode de classification des catégories des travailleurs notamment les factotum et les agents de prévention et de sécurité, l’intervention de Monsieur le Ministre du travail ,de l’emploi et  de la solidarité sociale tendant à officialiser le SNCCOP en vertu de la loi syndicale, dont le dossier d’agrément déposé depuis le 27/11/2007. Rappelons qu’à l’échelle nationale, il existe, selon les informations recueillies, un nombre avoisinant les 130.000 adhérents à ce syndicat national, dont  certains ont organisé des rassemblements le 1er et 31 décembre 2011 à Annaba. Cette grève selon les informations recueillies, sera marquée le 17 janvier 2012 à partir de 8 heures 30, un Sit- In  sera observé  devant le siège de la wilaya d’Ain-Temouchent par les grévistes, au cours de laquelle une pétition signée  par madame la secrétaire générale du bureau de wilaya  SNCCOPEN d’Ain-Temouchent  sera remise  à Madame le Wali pour être transmise à Monsieur le Président de la République. Cette grève a eu des perturbations dans la gestion de l’ordinaire dans les internats et externats, ainsi que dans les cantines scolaires. Un service minimum est respecté au niveau des structures éducatives touchées par le mouvement de grève, selon la  responsable de ce syndicat.

B.Abdelgheffar
Mardi 17 Janvier 2012 - 11:09
Lu 283 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+