REFLEXION

8 familles lancent un appel de détresse à Mascara

La commune de Matemore a vu un mouvement inhabituel à l’entrée du village lundi dernier, des engins et des camions de gros tonnages qui se trouvaient en stationnement à proximité du lieu dit « Hamar » où se trouve une cité construite illicitement depuis plusieurs années et qui devait faire l’objet d’une démolition



8 familles lancent un appel de détresse à Mascara
A l’arrivée du service d’ordre, les élus locaux ont procédés au déménagement de l’ensemble des habitants qui ont été avertis la veille pour se préparer  à rejoindre des logements décents nouvellement achevés. Cette opération a été décidée juste après le passage de deux commissions communales qui ont procédé au recensement des occupants de ces baraquements au vu de leurs dossiers déposés au niveau de la daïra, mais par la suite, il s’est avéré que le nombre de familles  a doublé voir triplé suite à l’infiltration de quelques opportunistes ,et chaque famille a fait sortir plus de trois autres familles qui sont les fils mariés.  Ces derniers présentent des reçus de demande de logement datés de 2OO2. Pour mettre au clair cette situation, on a essayé de prendre contact avec le P/APC, alors  un de ces adjoints nous a reçus dans son bureau en nous infirmant qu’il ne pouvait répondre à aucune de nos questions. Par contre les personnes qui disent être lésées expliquent « lors du passage de la commission communale de recensement des habitations illicites, il a été noté 8O familles ». Aujourd’hui, 27 familles se trouvent à la plaine lune avec leurs enfants de bas âge sous un soleil de plomb où  ils ont été atteints d’insolation, touchant plus de 23 personnes dont des enfants qui ont eu des déshydratations, et qui furent tous transportés par les services de la protection civile vers l’hôpital de Ghriss pour subir les premiers soins. Parmi les 27 familles, 8 dit on, sont vraiment dans le besoin (M.B père de 5 enfants, MA -2 enfants, MB- 2 enfants, MG 3 enfants, MM sans enfants et CH 6 enfants).  C.H disait que je logeais avec une vieille dame que je prenais en charge puisque n’ayant aucune personne, malgré qu’elle possède une maison à Froha et une autre qui lui vient de l’héritage de son défunt mari, elle m’a trahi devant la commission, au lieu de présenter mon livret de famille, elle a présenté le sien et c’est elle, qui a bénéficié d’un logement à la place de ma famille, sa première décision c’est d’interdire à ma famille de la suivre dans son nouveau logement chose pour laquelle je demande une enquête par les autorités de la wilaya. Les pères des 8 familles, qui sont venus à notre rencontre, nous déclarent « Si M. le wali nous octroie quelques ares de terres agricoles quelque part  nous sommes prêts à les rejoindre, pour bénéficier de l’habitat rural et travailler la terre mieux que de vivre dans ces conditions qui n’honorent pas la vie d’un Algérien notable »

B.Boufaden
Dimanche 1 Juillet 2012 - 11:13
Lu 270 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+