REFLEXION

70 familles du douar Dir-El-Kef à Tiaret sans électricité depuis l’indépendance ?!

Dir-El –Kef, un douar recensant prés de 70 familles et se trouvant à quelques 7 km au nord - Ouest du chef-lieu de Daïra D’Ain Kermès, se trouve privé d’électricité depuis l’indépendance alors que l’on recense dans cette région quelques 14 Chahid qui sont tombés au champ d’honneur pour éclairer avec leur noble sang dans les confins de l’Algérie…



70 familles du douar Dir-El-Kef à Tiaret sans électricité depuis l’indépendance ?!
 « l’on ignore  quelles sont les normes   qui régissent la répartition de l’énergie électrique dans  notre wilaya s’interroge un habitant de cette région qui ajoute «  je suis né en 1936 dans ce douar, « dir El-Kef »  et mes quatre grands aïeux ont grandi et sont morts dans cette région et quoique les poteaux d’alimentation en énergie électrique font leur passage, soit à 500 m de notre habitation, rien  n’ a été fait depuis notre existence et l’on fait recours aux bougies , et des familles qui se comptent sur les doigts des mains  font usage de moteurs électriques  pour s’alimenter en énergie électrique. Nos enfants trouvent  des difficultés  pour répondre aux exigences  de la scolarité…..
Heureusement M.  le  wali a tenu sa promesse et a injecté une enveloppe pour l’ouverture d’une piste actuellement opérationnelle et malgré nos pauvres moyens, nos enfants rejoignent  l’école  nous dira  un citoyen ; «  nous avons vu quelques agents du filet social se donner  aux travaux de ce projet et c’est l’électricien de la commune qui s’est confié les travaux d’emplacement des lampes… » et  en menant profondément nos investigations, le P/APC nous dira : Nous attendons la désignation du fournisseur pour  l’achat d’une armoire  électrique qui va permettre l’alimentation en éclairage  public de la cité des 150 logements… » un autre responsable gardant l’anonymat  nous dira ; «   ce projet a été réalisé dans le cadre du plan de développement communal et a été confié à une entreprise en vous signalant que l’APC a utilisé deux  armoires déjà usées et  qui  ont  été  incendiées après connexion électrique  en rappelant qu’une armoire a déjà servi à la localité de Sidi Allel.. »  Et pour l’heure les citoyens  de la cité 150 logements vivent sous le noir qui se marie à l’absence  totale d’aménagement urbain qui rend très difficile la vie dans ce quartier surtout en période d’intempéries. Par ailleurs, l’éclairage public de l’entrée principale de la commune connait un dysfonctionnement  et cela fait près d’une année qu’il n’est  pas opérationnel et la cause serait le refus de répondre à la garantie et l’engagement a été violé par l’entreprise qui a réalisé ce projet et qui s’est perdu sans échos… odeur de scandale, dira t-on

Abdelkader Berrebiha
Mercredi 14 Mars 2012 - 11:27
Lu 384 fois
RÉGION
               Partager Partager


1.Posté par halouane belkacem le 14/03/2012 21:13
Monsieur Berrebiha avec un grand B je vous connais vous êtes toujours prés de pauvres citoyens qui ont besoin de l'aide, vous êtes un vrais journaliste qui rapporte la vie réelle des populations qui sont a la marge de la civilisation. un grand bonjour d’Ottawa

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+