REFLEXION

70 cas de pollution enregistrés en 2011 à Oran

Malgré les efforts énormes consentis par les différents gouvernements pour la sauvegarde de l’environnement, et les lois en vigueur claires en ce sens, il n’en demeure pas moins encore qu’il existe toujours des entreprises et sociétés qui continuent de piétiner les normes.



70 cas de  pollution enregistrés en 2011 à Oran
Selon des sources proches de la gendarmerie nationale de la wilaya d’Oran, ces derniers ont traité depuis le début 2011 plus de 70 cas de pollution environnementale. Les mis en cause selon le colonel Besseha  commandant du groupement régional de la gendarmerie de la capitale de l’ouest du pays, sont des sociétés et des entreprises de production ou de services, qui ont procédé au rejet et à l’incinération de leurs déchets sans suivre les normes requises en la matière. Par ailleurs la direction de l’environnement, conjointement avec la conservation des forêts ont procédé à de multiples opérations de contrôle  suite auxquelles elle a enregistré 238 actes de violation des lois relatives à la protection de l’environnement et ce, durant seulement les dix derniers mois de l’année en cours. Selon une source de la direction en question  quelques 163 infractions ont été enregistrées  contre X. Ainsi notre interlocuteur a dévoilé que les entreprises étatiques et privées activant dans les secteurs des travaux  publics sont les principaux pollueurs. Il convient de rappeler  dans la foulée que toutes sortes de déchets sont jetées  dans la nature, à commencer par les matériaux de construction, le plastique, ainsi que d’autres produits toxiques dont le traitement et la nécessité, sont l’enfouissement ou l’incinération. A ce sujet, on apprend que même certains hôpitaux et cliniques privées  procèdent au rejet de leurs déchets  toxiques au niveau des décharges publiques sans aucune considération des risques que représente un tel comportement sur la santé publique. Selon un rapport établi par la direction de l’environnement, les zones les plus touchées par ce phénomène sont celle des forêts. En effet les rejets de déchets notamment, ont été à l’origine de plusieurs cas d’incendies qui ont ravagé pas mal d’hectares des forêts de M’sila et de Madagh  au niveau de la commune de Boutlélis. Le nombre de sinistres recensés  en 2010 en est la preuve. Des laboratoires médicaux également pointés du doigt balancent des produits pharmaceutiques  toxiques dans des décharges, exposant, ainsi la vie de plusieurs citoyens à un sérieux péril. D’après les dernières statistiques, 28% seulement des entreprises et des unités industrielles, respectent les normes en vigueur pour le traitement  des déchets comme l’enfouissement, l’incinération et même le déchargement. Le nombre important de sociétés qui activent sur le territoire de la wilaya d’Oran dépasse de loin les capacités des centres d’enfouissements existants, ce qui aggrave ce phénomène. A cela s’ajoute le non-respect des normes de protection environnementale de la part de la  majorité des entreprises qui ne s’approvisionnent même pas en filtres.

N.Bentifour
Jeudi 24 Novembre 2011 - 14:53
Lu 310 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+