REFLEXION

6EME SESSION ORDINAIRE DU COMITE CENTRAL DU FLN : Consensus au FLN autour du nom d’Abderrazak Bouhara



6EME SESSION ORDINAIRE DU COMITE CENTRAL DU FLN : Consensus au FLN autour du nom d’Abderrazak Bouhara
La 6ème session ordinaire du Comité Central (CC) du parti du Front de libération nationale (FLN) s’est achevée vers 15h30 heures. Les opposants d’Abdelaziz Belkhadem ont assisté à cette séance. Après des discussions entre les deux parties, la séance a été levée et la 6ème session a été déclarée ouverte. Les deux parties ont convenu aussi de se revoir dans 10 à 15 jours pour désigner un nouveau secrétaire général.Selon des informations recueillies sur place par Algérie1, un nom semble faire l’unanimité des deux parties. En effet, Abderrazak Bouhara aurait toutes les chances de devenir le prochain secrétaire général à moins d’un retournement de dernière minute.Abdelaziz Belkhadem, aurait tiré toutes les conséquences du retrait de confiance dont il a été l’objet jeudi 31 janvier quand le Comité Central a voté par 160 voix la défiance contre 156 voix.
 
Qui est  Abderrazak Bouhara 
 Né en 1934 à Collo, il fait des études au collège moderne et interrompe sa classe de terminale section-Math/ élém du lycée d’Aumale à Constantine pour rejoindre l’Armée de Libération Nationale. De 1955 à 1977 il fait sa carrière dans l’armée comme officier de l’ALN puis à l’indépendance au sein de l’A.N.P. où il poursuit sa formation à l’Ecole militaire de Homs en Syrie, il en sortira major de promotion. Il obtient une licence en sciences militaires de l’Académie de guerre du Caire et sera désigné comme premier officier de l’A.N.P. en stage à l’Ecole d’État Major de Paris. Successivement il est aide de camp du président Ben Bella en 1962, Chef d’Etat Major de la 3e Région Militaire à Béchar en 1964, attaché militaire aux ambassades de Paris (65) et de Moscou (68) entrecoupant cette période par le commandement de la brigade algérienne en mission sur le canal de suez lors de la guerre israélo-arabe de 1967. Il occupe ensuite le poste d’ambassadeur à Hanoi pendant les bombardements américains sur cette ville et devient Wali d’Alger en 1975. en 1977, il met fin à sa carrière militaire avec le grade de lieutenant-colonel. Il sera Ministre de la santé en 1979 et occupera divers postes de dirigeant au sein du Parti du FLN jusqu’au 7e congrès.Membre du comité central du FLN, il est par ailleurs membre du conseil de la nation depuis janvier 2004. Il est l’auteur d’un livre autobiographique “Les Viviers de la Libération” paru en 2001.           
 

Riad
Dimanche 3 Février 2013 - 10:10
Lu 1952 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 10-12-2016.pdf
3.37 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+