REFLEXION

650 MICROCREDITS ACCORDES PAR L’ANGEM EN 2010 : Vers le financement qualitatif des projets

Quelques 650 jeunes promoteurs de la wilaya d’Oran ont bénéficié durant l’année écoulée de microcrédits pour le financement de leurs projets dans le cadre du dispositif de l’Agence nationale de gestion du microcrédit (ANGEM).



650 MICROCREDITS ACCORDES PAR L’ANGEM EN 2010 : Vers le financement qualitatif des projets
Ces 650 promoteurs «chanceux» ont été retenus par la commission wilaya de l’agence après le tri de 1.200 demandes introduites par des jeunes entrepreneurs pour le financement de leurs projets. La commission a rejeté 550 demandes de financement pour divers motifs liés, notamment, à l’absence de garanties pour le recouvrement des prêts ou insuffisance de qualification professionnelle dans le domaine convoité. Le dispositif microcrédit permet d’obtenir un petit crédit bancaire ou un prêt sans intérêt pour les projets dont le coût est compris entre 50.000 et 400.000 dinars pour l’acquisition d’un petit équipement et de matières premières nécessaires à la création d’une activité. Les microcrédits sont remboursables sur une période entre 12 et 60 mois. L’ANGEM assure également le soutien, le conseil et l’accompagnement des jeunes promoteurs dans la mise en œuvre de leurs activités. Des cellules d’accompagnement sont installées au niveau des neuf daïras pour se rapprocher des jeunes promoteurs. Les accompagnateurs examinent les demandes, orientent et conseillent les postulants et les accompagnent dans la maturation du projet. Les dossiers sont ensuite transmis au coordinateur de wilaya qui établit l’attestation d’éligibilité après l’accord de la commission wilaya. L’ANGEM commence à s’orienter, au titre de sa nouvelle stratégie, vers le financement qualitatif des projets, qui consiste à appuyer des projets basés sur les nouvelles technologies, est susceptible de favoriser la création et l’innovation chez les jeunes. La nouvelle formule est axée sur un système dit de prestations non financières, qui se traduit notamment par l’accompagnement et la formation des jeunes promoteurs. Les 650 projets financés par l’ANGEM ont autorisé la création de 2.270 emplois pour les jeunes chômeurs de la wilaya. L’ANGEM finance aussi, sur ses propres fonds, au titre de la formule des PNR (prêts non rémunérés), l’acquisition de matière première et de petits outillages. Ce mode de financement (30.000 dinars par postulant retenu) est particulièrement destiné aux femmes au foyer désireuses de créer une activité.

A. Salim
Mercredi 26 Janvier 2011 - 23:01
Lu 650 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+