REFLEXION

63 milliards dilapidés de la trésorerie intercommunale de Hassi Bahbah

Le directeur des impôts de la wilaya de Tiaret sous contrôle judiciaire et 4 de ses acolytes.



63 milliards dilapidés de la trésorerie intercommunale de Hassi  Bahbah
Les ramifications de l’affaire de dilapidation des 63 milliards au préjudice de la trésorerie intercommunale de Hassi-Behbeh s’étendraient jusqu’aux wilayas de Tiaret, Médéa et Guelma, prenant un nouveau tournant avec l’implication de l’actuel directeur des impôts de la wilaya de Tiaret, qui occupait le même poste dans la wilaya de Djelfa au moment des faits.

En effet, l’enquête déclenchée par le procureur de la république près le tribunal de Hassi-Bahbah, a permis de lever le voile sur l’implication de certains responsables de l’époque. Le parquet s’est intéressé de très près quant à l’implication de l’ancien directeur des impôts de la wilaya de Djelfa, au directeur de la trésorerie intercommunale de Hassi-Behbeh. Et depuis les révélations se sont succédé sur l’existence d’un détournement de fonds publics mettant en cause les dirigeants susmentionnés. La juge d’instruction près même tribunal, ayant pris en charge le dossier aurait décortiqué le dossier de fond en comble. Des 100 personnes entendues dans les différents procès verbaux de la police judiciaire, 35 suspects ont été retenus lors de la première présentation devant le parquet, et présentés devant la juge d’instruction dans la cadre de cette enquête. Après les auditions des mis en cause, la magistrate instructeur a ordonné le placement sous contrôle judiciaire, de l’actuel directeur des impôts de la wilaya de Tiaret de l’ancien trésorier intercommunal de Hassi-Behbeh et trois de ses subordonnés. De source proche du dossier, il est fait état également de l’implication d’un inspecteur de gestion actuellement en poste dans la wilaya de Médéa, du fait que ce responsable était chargé alors des opération de contrôle et d’inspection au niveau de la trésorerie intercommunale relatives à cette affaire de détournement, d’autant plus qu’il occupait le poste de président de l’APW de la wilaya Médéa, ainsi que le contrôleur financier de la wilaya de Guelma, qui occupait le même poste de responsabilité dans la wilaya de Djelfa lors de la commission des faits. L’enquête toujours ouverte a permis de lever le voile sur d’autres noms dont l’implication directe ne laisse aucun doute, et non des moindres, puisqu’il s’agit d’anciens président d’APC de Hassi-Behbeh, Maâbed, Hassi-El-Ach et Zaâfrane, et quelques entrepreneurs de la région. L’enquête a été déclenchée suite à une plainte déposée par la trésorerie régionale de Djelfa, auprès du procureur de la république près tribunal de Hassi-Behbeh, lequel a ordonné l’ouverture d’une enquête judiciaire à l’effet de déterminer les circonstances dans lesquelles se sont déroulés ces actes de dilapidations de deniers publics au préjudice de la trésorerie intercommunale de Hassi Bahbah.

. .
Mardi 26 Mai 2009 - 00:36
Lu 1271 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+