REFLEXION

600 LOGEMENTS (KHARROUBA) : Après un gel de 3 ans, le comité de quartier reprend du service



Depuis sa création, la cité des 600 logements,  a bien connu des problèmes  qui paraissaient  insolubles vu leur complexité.  Sauf que tout problème a  une cause à savoir que devant le désintéressement  des citoyens  sur la vie de la cité ainsi que le relâchement  des ex responsables du comité de quartier, la cité fut livrée à elle-même et presque oubliée de la part  des autorités locales. Cependant, il faut reconnaitre une chose, qu’avec l’arrivée de notre nouveau wali, M. Abdelwahid Temmar, le train du développement dans la ville de Mostaganem  a démarré à une vitesse vertigineuse où  tout bouge.  Devant le départ de plusieurs habitants qui  formaient  l’ancien comité vers d’autres horizons  ainsi que la multitude de problèmes  concernant  le manque de commodités  dont souffraient âprement les citoyens tels que les coupures récurrentes de l’électricité en plus de l’obscurité qui  plonge toute la cité dans le noir créant un climat d’insécurité jusqu’à la rendre telle une cité hantée,  du transport qui fait défaut depuis belle lurette, et surtout le problème majeur qui  leur empoisonne la vie et qui ne trouve pas jusqu’à l’heure actuelle son dénouement, à savoir la décharge publique qui  asphyxie la population et en particulier les  personnes  atteintes de maladies chroniques, les femmes et surtout les enfants.  En plus de tout cela,  certains citoyens qui manquent de civisme ont cimenté et bouché les avaloirs et les bouches d’égouts, qui en cas de pluies diluviennes alors qu’on est aux portes de l’hiver qui approche pourraient causer de graves dégâts humain et matériel graves. Devant une telle situation qui s’avère des plus déplorables,  les citoyens  conscients  ont décidé de renouveler ce comité.  Ce comité a été installé au courant de ce mois en cours composé essentiellement de gens de tout âge parmi eux des retraités dont des administrateurs, des cadres  de tous les secteurs confondus ainsi que des jeunes capables de prendre la relève un jour.  Preuve en est, lorsqu’on voit des jeunes de la cité pour prévenir tout accident au niveau de l’école primaire Belbachir Hamou  ont peint en rouge et blanc les bordures des trottoirs qui sont à proximité de l’école ci-dessus indiquée pour interdire tout stationnement de voitures  ainsi qu’un panneau de signalisation ‘’sens interdit’’.  Les citoyens de la cité ont une  totale confiance en ce nouveau  comité  qui, formé d’intellectuels et hommes de terrain pourront résoudre beaucoup de problèmes  et faire de cette cité une cité pilote en tout. Tous les citoyens sont solidaires pour aider ce comité dans ses taches qui ne seront pas de tout repos  afin qu’il réussisse  et leur ramène une lueur de bien être dont ils ont vraiment besoin. 

ADEL
Lundi 17 Octobre 2016 - 18:05
Lu 327 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+