REFLEXION

60 personnes intoxiquées en l’espace de 3 jours à Oran



De sources officielles relevant du service infectieux, près le centre hospitalo-universitaire d’Oran (CHUO) nous affirmé que pas moins de 60 personnes ont été victimes d’intoxication alimentaire, due à la consommation de pastèques et de melons arrosés par des eaux usées, en un espace de 03 jours. En effet, et d’après notre même interlocuteur, les symptômes que présentaient les patients, et leurs vomissements ont prouvé que leur système digestif a été gravement infecté. « Il ne s’agit pas d’une intoxication alimentaire causé par la consommation d’un produit périmé, mais plus grave que ça » nous dira notre source. Ce qui a mit la puce à l’oreille  des médecins et que toutes ces personnes avaient un point en commun, à savoir, la consommation de pastèque et de melon  durant la période allant de mardi à jeudi dernier. Les médecins se sont, cependant, vu dans l’obligation de leur faire subir des lavages d’estomac, car il n’y avait aucun autre remède. Par la suite, plusieurs plaintes ont été déposées au niveau  des différentes brigades de la gendarmerie nationale de la wilaya d’Oran, contre des marchands de fruits et légumes, mais aussi contre des agriculteurs, pour usage d’eaux usées dans l’arrosage des pastèques et melons. Par ailleurs, et selon des sources officielles relevant de l’association de la protection des consommateurs, il y a eu signalement contre plusieurs agriculteurs, qui usent des eaux usées dans l’arrosage des pastèques et melons afin de leur donner une grande forme, et doubler leur poids. « Depuis plusieurs années, nous essayons de mettre fin, en collaboration avec la direction de commerce, de l’agriculture et les gendarmes, aux agissements des agriculteurs qui procèdent à ce genre de pratique, dans le but de se faire de l’argent facile, en dépit de la santé publique » nous dira le membre du bureau d’Oran de cette association de protection des consommateurs. Notre même interlocuteur nous a affirmé que l’un des marchands de fruits et légumes a déclaré aux hommes du Darak El Watani que la majorité des pastèques et melons commercialisés à Oran sont cueillis au niveau des wilayas de Relizane, Mostaganem et Aïn Témouchent. Plusieurs enquêtes ont été ouvertes par les services de la gendarmerie nationale d’Oran, en étroite collaboration avec les hommes du Darak El Watani des 3 autres wilayas suscitées, sans oublier la capitale de l’Ouest, afin d’appréhender les auteurs de ces actes inhumains.          

A.Yzidi
Vendredi 3 Août 2012 - 23:59
Lu 238 fois
Oran
               Partager Partager


1.Posté par Intègre le 04/08/2012 13:45
Les autorités devraient déclaré la guerre à l'insalubrité, l'hygiène. Pollueurs, payeur!Si l'on ne résous pas le problème à la racine, il est clair que l'on va au devant d'une catastrophe d'une ampleur majeur, et il sera trop tard, rappelez-vous la "Vache folle, la grippe aviaire" à force de jouer les apprentis sorcier, la nature saura ne le faire rappeler, mais à ça manière!
Immégré

Oran






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+