REFLEXION

58 MORTS DEJA A BATNA : Deux nouvelles victimes de la silicose

Avant hier, la ville de T’kout était complètement paralysée par le mouvement de protestation. Les transporteurs, les commerçants, les fonctionnaires et même les élèves ont participé à cette action de protestation.



58 MORTS DEJA A BATNA : Deux nouvelles victimes de la silicose
Des habitants de la ville de Tkout, 90 km au sud-est du chef-lieu de la wilaya de Batna se sont rassemblés, hier, devant le siège de la commune pour manifester leur colère. Les protestataires dénoncent la situation des victimes de la silicose (maladie dangereuse causée par l’inhalation de poussières contenant de la silice cristalline libre) et de leurs familles.
Une situation jugée critique. Avant hier, la ville de Tkout était complètement paralysée par le mouvement de protestation. Les transporteurs, les commerçants, les fonctionnaires et même les élèves ont participé à cette action de protestation. Une protestation en guise de solidarité avec les victimes de cette maladie dangereuse causée par la taille de pierres. Le mouvement de protestation intervient suite au décès de deux jeunes de la ville de Tkout, qui activaient comme tailleurs de pierres. Les deux victimes sont décédées la semaine dernière, selon les protestataires. Les habitants en colère demandent la venue du ministre de la Santé et de la Population dans leur ville afin qu’il puisse voir de ses propres yeux et se rendre compte de la situation lamentable des victimes de cette maladie. Les protestataires demandent également une prise en charge des familles qui ont perdu des proches à cause de cette profession de tailleurs de pierres. La silicose, l’une des plus anciennes maladies professionnelles, continue à tuer des milliers de personnes chaque année, partout à travers le monde. Il s’agit d’une maladie pulmonaire incurable provoquée par l’inhalation de poussières contenant de la silice cristalline libre. Elle est irréversible et, de plus, continue à progresser même après la fin de l’exposition. En cas d’exposition extrêmement forte, la durée de latence est raccourcie et la maladie évolue plus rapidement. La poussière de silice est libérée au cours d’opérations dans lesquelles des roches, du sable, du béton et certains minerais sont broyés ou concassés. Dans la wilaya de Batna, cette maladie a fait, à ce jour, 58 morts.

Sadek
Mercredi 24 Février 2010 - 11:19
Lu 717 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+