REFLEXION

500.000 élèves exclus en proie à des fléaux sociaux

APRES LEUR ECHEC AUX EXAMENS DE FIN D’ANNEE

Parmi les 500.000 élèves qui ont été forcés de quitter les bancs de l’école suite à leur échec scolaire, 250.000 parmi eux sont du pallier secondaire. Le syndicat des parents d’élève impute une grande part de responsabilité aux directeurs des établissements.



500.000 élèves exclus en proie à des fléaux sociaux
Selon les rapports établis par le syndicat des parents d’élèves, font état de chiffres alarmants sur le nombre d’enfants scolarisés obligés à quitter les bancs de l’école pour se retrouver à la rue après un échec scolaire durant l’année scolaire écoulée. Le nombre d’enfants scolarisés qui ont été mis à la porte par les différents établissements scolaires est de plus de 500.000 élèves pour les trois paliers dont la moitié scolarisée au cycle secondaire. Selon les déclarations d’Ahmed Khaled président de l’union nationale pour les associations des parents d’élèves, plus de 500 milles élèves vont se retrouver dans l’interdiction de rejoindre leurs bancs scolaires pendant la prochaine rentrée notamment dans les deux paliers moyen et secondaire en attendant les recours des parents d’élèves. L’interlocuteur a déclaré avant-hier au journal « El Bilad » que le nombre d’élèves mis à la porte est très important notamment dans le cycle secondaire qui a dépassé les 250000 élèves au niveau national dont la cause a-t-il dit est liée à plusieurs échecs aux examens de fin d’année. Selon le président Ahmed Khaled, le nombre d’enfants évincés pourrait se réduire au mois de septembre à la prochaine rentrée scolaire après l’étude des recours des parents d’élèves par l’administration des établissements scolaires, et notamment après le conseil des enseignants au début de la prochaine année scolaire où certainement beaucoup d’enfants qui ont le droit d’y retourner vont être rattrapés. Ahmed Khaled a également dans son intervention imputé la responsabilité à bon nombre de directeurs d’établissements scolaires pour la mise à la porte de milliers d’enfants en ajoutant dans le même sens que ces responsables en plus des conseils de classes des enseignants qui refusent la réintégration des élèves exclus  à cause de la surcharge des classes pour limiter le nombre entre 25 et 30 élèves afin d’augmenter le taux de réussite aux examens du baccalauréat à la recherche des félicitations de la tutelle, cette dernière qui prône la politique de la récompense et de la sanction en fonction des résultats obtenus par les établissements scolaires. Selon le même interlocuteur, ce système scolaire exhorte  les directeurs d’établissements  à se débarrasser des élèves de niveau faible pour ne garder que les meilleurs afin de recevoir les encouragements. Le représentant de l’union a appelé dans ce sens, la tutelle à intervenir à sauver ces milliers d’élèves de se retrouver dans la rue en proie à des fléaux sociaux. Selon l’interlocuteur, l’union nationale procédera à une demande pour la réintégration des élèves exclus qui ont obtenus une moyenne qui frôle les 10 sur 20, en ajoutant dans ce même contexte qu’avec une moyenne de 9.99 sur 20 des élèves ont été exclus.           

Riad
Mardi 24 Juillet 2012 - 23:12
Lu 463 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 06-012-2016.pdf
3.51 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+