REFLEXION

50 policiers auraient été blessés lors des dernières émeutes à Béjaia

50 policiers de divers grades ont été blessés lors des émeutes qui se sont déroulés à Bejaia. Ces derniers étaient chargés du maintien de l'ordre, où ils ont été victimes de jets de pierres et de cocktails Molotov, pendant les échauffourées menées par un groupe d'individus qui rejettent le quatrième mandat du candidat, Abdelaziz Bouteflika.



Les émeutiers  ont encerclé la Maison de la Culture de Bejaïa, qui était bondée de citoyens et d'une importante délégation de journalistes, qui sont venus assister à un rassemblement populaire qui devrait être animé par Abdelmalek Sellal, directeur de campagne nationale pour le candidat libre Abdelaziz Bouteflika. Ce groupe de personnes a semé beaucoup de peur et de crainte auprès des citoyens, avant le début d’un rassemblement populaire que devait animer Sellal, avant de décider de l’annuler, afin de préserver la sécurité publique, après que ces personnes ont entourait la délégation des médias et des citoyens partisans de Bouteflika à l'intérieur de la salle, ce qui a forcé les services de sécurité à sécuriser le périmètre et à placer des renforts de sécurité. Les forces de police se sont également précipités pour une intervention rapide afin de lever le siège et de sauver tous les journalistes qui sont venus pour couvrir le rassemblement populaire à l’intérieur de la salle, où ils ont été évacués à bord de véhicules de police directement vers l'aéroport « Ain Ramdane » de Bejaia. Alors que la police anti-émeute a eu comme tache de cerner la Maison de la Culture, afin de protéger les citoyens et le public dans la salle et les faire sortir par groupe afin d'éviter tout glissement entre eux et les manifestants. Les habitants de la ville de Bejaïa ont vivement salué par leurs commentaires à travers des sites Web et les réseaux sociaux, l’intervention sage et professionnelle de la police et la façon d’avoir traiter discrètement avec les manifestants, afin d'éviter toute tentative de faire sombrer la ville dans un bourbier de violence et de manifestations, les citoyens de Bejaia ont assuré que les forces de l'ordre de la direction générale de la sécurité nationale, a été en mesure de protéger tous les citoyens et d’éviter de faire charrier la rue des tentatives dangereuses.   

Touffik
Mardi 8 Avril 2014 - 10:39
Lu 93 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+