REFLEXION

5 morts par noyade en 15 jours à Mostaganem

A quelques jours de l'ouverture officielle de la saison estivale, qui a débuté le 5 juin, la wilaya de Mostaganem commence à compter les morts par noyade, et en l'espace de 15 jours elle vient d’enregistrer 5 victimes.



En effet l’on a  appris que 5 personnes sont mortes par noyade et ont été signalées au niveau des plages de la wilaya de Mostaganem. Selon les informations recueillies, les 5 victimes sont âgés respectivement entre 14 et 21 ans et que  parmi elles 2    seraient originaires de Tiaret et qu’elles seraient portées disparues au niveau des Sablettes,  quant au 3 autres elles  se seraient noyées dans des zones non surveillées et interdites à la baignade. Par rapport à l’année 2011 le bilan s’annonce déjà lourd, aussi y a-t-il lieu  de rappeler que les services de la protection civile avaient enregistré 25 morts par noyade au cours de la saison estivale de l’année précédente.  Cette année malheureusement l’on compte déjà 5 noyades dont 3 observées dans les plages interdites à la baignade. Dans ce même sillage, il y a lieu de savoir que seulement 21 plages  sur 48 sont surveillées et autorisés à la baignade cette année en attendant le réaménagement des autres inscrits au programme de la wilaya.  Dans ce contexte et  vue la canicule qui sévit ces derniers jours dans toute la wilaya de Mostaganem, nous avons constaté que nombreuses sont les  familles et les jeunes de conditions modestes se ruer vers la plage de Kharrouba, car ne pouvant se permettre de séjourner sur les sites qui offrent toutes les commodités, ces derniers  s’aventurent et n’hésitent pas à se rabattre sur les plages non surveillées  à la recherche de fraicheur d’où le danger encouru. Il est clair que les côtes mostaganémoises sont connues pour leur attirance et les téméraires  sont nombreux  à braver le danger et ce malgré les campagnes de sensibilisation pour éviter de tels drames. Cependant  nous avons constaté que malgré les avertissements et l’interdiction, par les autorités, nombreux sont les jeunes et les familles qui préfèrent ces endroits à risque, alors que cette zone a été interdite du fait de l’instabilité du sol et des voies d’accès qui mènent vers cette plage. Aussi est-il important de rappeler que cette zone  au vu de la situation demeure un danger potentiel pour tout estivant.  Le bilan des noyades  s’avère   important dans la mesure où 5 personnes s’y sont noyées en l’espace de 15  jours,  d’où la nécessité de tirer la sonnette d’alarme pour au moins éviter le scénario de l’été dernier.

Rym.B
Samedi 23 Juin 2012 - 11:09
Lu 480 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+