REFLEXION

4EME EDITION DES FLORALIES : Les floralies prennent fin



4EME EDITION DES FLORALIES : Les floralies prennent fin
Hier, lundi 30 mai, était clôturée la quatrième édition des « Floralies d’Oran ». Il faut dire d’emblée que l’affluence a été moyenne par manque de sensibilisation du citoyen à « verdoyer » son chez lui. Depuis le 22 mai, 83 exposants venus principalement des wilayas d’Oran, Blida, Sidi Bel-Abbès et Aïn-Defla occupent les stands érigés pour l’occasion au jardin public de Medina Jdida. Le savoir-faire algérien n’est plus à démontrer en matière d’espaces verts sauf que même le jardin d’Essai du Hamma d’Alger est abandonné à son sort, alors que pour le jardin public d’Oran, un paysage désolant, n’attire plus l’attention et parait orphelin quoique la volonté y est de préserver la fierté des Oranais d’antan. La culture du vert n’étant pas le hobby de nos concitoyens, les cous des exposants s’allongent et se tendent dès qu’un enfant pointe du nez. L’arrachage est automatique et parfois il y va de dizaines d’années de labeur qui s’effritent. Des bonsaïs âgés d’une ou deux quinzaines d’années, des cactus de toutes formes et de toutes tailles avec parfois des fleurs aux couleurs chatoyantes, des plantes innommables, des arbres insoupçonnables et du matériel pour tous travaux ont fait que le visiteur n’aura pas regretté d’être venu, ne serait-ce que pour soutenir ceux-là qui passent leur temps à bichonner et cajoler nos amis végétaux. Le parent pauvre de cette manifestation d’importance régionale puisque le public a afflué de tout l’ouest algérien, n’est autre que l’entreprise algérienne de génie rural dont le stand de la direction des pépinières reflète le manque d’intérêt à cette fête. Si l’entreprise étatique a tissé sa toile d’araignée de Tlemcen à Relizane et d’Oran à El Bayadh, soient dix wilayas, le préposé au stand au milieu de ses arbres et arbustes fanés n’est pas prêt avec son estomac creux à oublier le regard apitoyé des visiteurs des autres stands sur le sien. Et dire que son entreprise roule avec un capital de 265 millions de dinars et gère 17 pépinières.

Benatia
Lundi 30 Mai 2011 - 12:43
Lu 483 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+