REFLEXION

49 constructions illicites démolies à Oran

LE WALI MONTRE SA DETERMINATION



49 constructions illicites démolies à Oran
 « Il n’y aura aucune habitation précaire d’ici la fin de l’année prochaine ». Ce sont les propos du wali d’Oran, M.Abdelmalek Boudiaf, dans chaque session de l’APW d’Oran, et ça se voit que le premier responsable de la wilaya d’Oran est en train d’appliquer à la lettre les consignes du président de la république, qui a comme but, et après avoir terminer avec la wilaya de Tlemcen, de transformer Oran en une capitale Méditerranéenne. En effet, et en présence des services de l’APC d’Oran, de la daïra et de la wilaya, et sous la protection des services de police et de la protection civile, 49 construction illicites ont été, dans la journée d’hier, démolies au niveau des hauteurs du quartier des Planteurs, dans une ambiance, plutôt, calme que d’habitude. Les occupants de ces constructions illicites n’ont fait aucune résistance, et cela grâce à l’opération de sensibilisation qui a été faite, quelques jours auparavant, de la part des agents de l’ordre, relevant de la sûreté de la wilaya d’Oran, qui leur ont expliqué qu’ils étaient dans un réel danger de mort, sachant que ces habitations étaient construites au bord d’une falaise. Cela, d’après  un cadre de la daïra d’Oran, rendait la vie de ces malheureux citoyens invivable, sachant qu’à n’importe quel moment, un glissement de terrain pouvait causer des dizaines de morts, au côté des dangers des séismes ou des pluies torrentielles. D’un autre côté, ces habitations étaient situées au milieu d’une forêt, ce qui les mettait en danger contre les attaques des sangliers, sans oublier les groupes de malfaiteurs qui, et  à n’importe quel instant de la journée, pouvaient attaquer les familles et les dépouiller de leurs biens, et commettre des crimes crapuleux. Par ailleurs, et en ce qui concerne les habitants du quartier des Planteurs, ils ont démontré un grand sens de la responsabilité et ont, même, aidé les autorités locales, sachant qu’ils avaient, et depuis la construction de la première habitation illicite, refusé que des constructions précaires soient réalisées dans cet endroit là.  

A.Yzidi
Mardi 3 Juillet 2012 - 10:59
Lu 501 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+