REFLEXION

4 appareils de mammographie à l’arrêt depuis leur réception à Sidi Bel-Abbès

En attendant le projet du centre anti-cancer (CAC) de Sidi bel Abbés qui tarde à se matérialiser, dont rappelons le, les travaux ont été lancés en 2004. Les cancéreux éprouvent beaucoup de difficultés pour se soigner et atténuer leur douleur à cause d’une très mauvaise prise en charge et du manque de moyens criards. Selon l’association « Amel Fi L’Hayat » que dirige la combattante M. Bidri a comptabilisé depuis le début de l’année 2011 à ce jour pas moins de 139 nouveaux cas.



4 appareils de mammographie à l’arrêt depuis leur réception à Sidi Bel-Abbès
D’où le plus fort taux concerne la gent féminine et a trait au cancer des organes, génitaux et celui des seins. Ces chiffres s’ajoutent aux 1029 autres répertoriés par l’association depuis sa naissance en 2003. L’autre problème crucial auquel sont confrontés les malades, c’est celui de la panne de 4 appareils de mammographie qui sont à l’arrêt depuis leur réception et qui se trouvent comme suit : Un au CHU Docteur Hassani AEK de Sidi bel Abbès, deux au quartier dit « Zaouïa » situé à proximité du Campus dans la ville de Sidi bel Abbès et un quatrième figure comme décoration à la maternité , des équipements qui sont à l’arrêt depuis leur réception et n’ont jamais servis depuis des années, quel gâchis…Le non fonctionnement de ces appareils est justifié par le manque de spécialistes. Cet état de fait pousse les malades dont la plupart ont peu de moyens pour se voir obligés à faire leur manomètre de dépistage dans les cliniques privées conventionnées avec l’association d’aides aux personnes cancéreuses. Autre problème qui n’est pas des moindres, s’agissant des rendez-vous pour les séances de radiothérapie qui prennent des délais allant jusqu'à 7 à 8 mois, commente notre interlocutrice qui enchaine, même scénario pour la chimiothérapie, et la rupture de médicaments qui font le plus souvent défaut. Cet état de fait, handicape énormément les malades pour une réelle prise en charge dont la plupart se trouvent souvent dans l’incapacité de mener une lutte inexpugnable contre la dégradation de leur santé. Il convient de rappeler que l’association Amel Fi L’hayet continue sa bataille pour un travail humanitaire sans relâche avec des moyens de bord dérisoires auprès des cliniques. Face aux problèmes de trésorerie, un appel est lancé à toute âme charitable dans la wilaya de Sidi bel Abbès qui pourrait faire un don d’une ambulance à l’association « Amel Fi L’hayat » pour le transport des malades qui souffrent.

Daouadji.M
Jeudi 20 Octobre 2011 - 19:14
Lu 406 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+