REFLEXION

4 MORTS ET 25 BLESSES EN UNE SEMAINE : Le ‘’terrorisme routier’’ fait des ravages à Mostaganem!

Le ‘’terrorisme routier’’ a fait 4 morts et plus de 25 blessés dans 14 accidents de la circulation, signalés la semaine dernière, selon le dernier bilan dressé par les services de sécurité et ceux de la Protection civile.



Le ‘’terrorisme’’ de la route ne cesse donc d’ôter des vies, malgré tous les efforts déployés par l’Etat pour y faire face. Un phénomène qui a des répercussions socioéconomiques. C’est d’ailleurs le but à travers les innombrables campagnes de sensibilisation menées régulièrement par l’Etat, sur le terrain et à travers les médias de peur que ce chiffre  ne risque de s’aggraver dans les jours à venir à cause de la prévision de dégradation des conditions climatiques. En effet, les services de la  protection civile de la wilaya ont enregistré durant le début de cette semaine deux graves accidents de la route, le premier a été enregistré  samedi soir sur  la route nationale N° 90, au niveau du lieudit Touaoula commune de Kheir Eddine. Cet accident est survenu suite au renversement d’un véhicule qui a fait  plusieurs tonneaux, ce qui a couté la vie à deux personnes âgées de 40 et 41 ans et la blessure de deux autres. Un 2ème accident est survenue durant cette semaine au niveau de la route de wilaya N°6  , commune de Bouguirat suite à une collision violente entre deux véhicules de tourisme à cause d’un dépassement dangereux , causant la blessure de divers degrés de gravité à 12 personnes dont 4 enfants , pour rappel une autre victime a été trouvée morte ce vendredi au niveau du  « douar el Bekairia », commune de Mesra, car selon les témoins oculaires, la victime qui est âgée de 35 ans, aurait été percutée par un camion que son propriétaire avait  pris la fuite après l’incident.  Il y a lieu de signaler que 14 accidents de circulation faisant 4 morts et 25 blessés ont été enregistrés la semaine dernière. Ces accidents de circulation se sont produits sur la RN90 et le CW 42 reliant Touahria à celui de Mesra, en plus de celui qui est survenu sur la RN 90 reliant Mostaganem et Ain Tédelès. . L’erreur humaine demeure la première cause. Le comportement des automobilistes et le non-respect des chauffeurs du code de la route et des règles de la bonne conduite est ainsi la principale cause, la vitesse, l’alcool au volant, l’ignorance des règles élémentaires de conduite et l’utilisation du portable devant l'insouciance des piétons. La réalité du terrain montre que 89,2% des accidents de la route sont causés par l’élément humain et 6% par l’état des véhicules et celle des routes, le reste est relatif à l’environnement. Les campagnes de sensibilisation n’ont pu stopper l’hécatombe, et les chiffres s’alourdissent encore plus. Cette situation reflète les dépassements et les infractions qui mènent aux accidents de la route, notamment au niveau des points noirs. Cela arrive en dépit du dispositif spécial mis en place par les services de la Sûreté et de la Gendarmerie nationale, qui multiplient les contrôles de radar notamment au niveau de la route d’Oran, route de Mesra visant à limiter la vitesse des automobilistes. Ce qui s’est avéré insuffisant pour venir à bout de ce phénomène face auquel les pouvoirs publics tentent d’y remédier et remettre de l’ordre sur nos routes.

Gana Yacine
Mardi 24 Novembre 2015 - 17:43
Lu 218 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+