REFLEXION

3,7 milliards de cts pour l’aménagement des plages à Oran

La Direction du Tourisme de la wilaya d'Oran, qui a mené dernièrement un travail de prospection dans les zones d'extension touristique, a bénéficié pour la prochaine saison estivale 2015 d'une enveloppe budgétaire de 37 millions de dinars pour des travaux d’aménagement des plages autorisées à la baignade.



Que ce soit à Cap Blanc, Kristel, Cap Carbon, Erraya ou à la Carrière, le constat est le même : délabrement  des  routes et des chemins d'accès aux plages, défectuosité de l'éclairage public et déficit en équipements (sanitaires, douchettes, aires de jeux). Il s'agira, selon des sources autorisées de goudronner les routes, de dépierrer les chemins d'accès et de renforcer l'éclairage public. Les routes, qui serpentent le littoral de la wilaya et les chemins d'accès aux 34 plages autorisées à la baignade, se dégradent d'année en année sans que les services concernés interviennent pour le bitumage de ces axes névralgiques, et en particulier durant la saison estivale.  Il est à noter qu'à quelques mois seulement de l'ouverture de la prochaine saison estivale, les zones d'extension touristique oranaises (ZET) sont délaissées et presque tous les projets annoncés par les autorités locales pour améliorer ces zones n'ont pas vu le jour d’après des médias locaux. Les membres de la Commission du tourisme de l'APW, qui ont entamé récemment des sorties aux plages et autres sites touristiques de la wilaya pour présenter leur exposé à la prochaine session de l'assemblée prévue le 24 mars en cours, auront certainement du mal à cacher la situation de dégradation avancée que subissent ces sites touristiques. Les huit ZET de la wilaya sont devenus des décharges sauvages à ciel ouvert où on peut constater avec désolation tous genres de détritus et de déblais de construction abandonnés sans scrupules par des citoyens. Constructions illicites, décharges sauvages, pillage de sable, déversement des eaux usées, absence des plus élémentaires conditions d'hygiène, éclairage public défectueux, routes impraticables…, la liste des manquements demeure malheureusement longue.

A.S.M
Dimanche 15 Mars 2015 - 09:49
Lu 225 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+