REFLEXION

345 indus bénéficiaires de logements démasqués par le fichier national à Oran



Trois cent quarante cinq (345),faux bénéficiaires ont été débusqués par le fichier national du logement après l’assainissement des listes des futurs bénéficiaires des pré-affectations de logements sociaux dans le cadre du programme de résorption de l’habitat précaire (RHP). L’information a été révélée par des sources bien informées à la wilaya qui précisent que l’opération de vérification des listes des pré-affectations est toujours en cours. En effet, sur une liste de 9.000 futurs bénéficiaires sélectionnés par les commissions de daïras, le fichier national du logement a écarté les 345 indus bénéficiaires évoqués pour avoir profité, dans le passé, qui d’un logement social qui d’une aide financière de l’Etat pour l’acquisition d’un logement ou d’un prêt à la construction. Les services concernés se réservent le droit d’ester en justice les 345 indus bénéficiaires pour fausses déclarations. Le ministre de l’Habitat avait, en effet, instruit en octobre dernier, les services habilités de traduire en justice les indus bénéficiaires. Mais, pour le moment, les autorités locales ne semblent pas prêtes à introduire des actions en justice pour ne pas perturber le déroulement des enquêtes en cours. Les listes assainies par le fichier national du logement seront en fait examinées par l’Agence foncière et la Conservation foncière dans le but de débusquer d’autres indus bénéficiaires qui ont déjà bénéficié d’assiettes de terrains à Oran ou dans d’autres wilayas du pays. Il est à rappeler que l’ultime vérification des listes par le fichier national du logement a été fatale pour 63 indus bénéficiaires de haï En-Nasr (Ex-Ed Derb) et 05 indus bénéficiaires des 165 logements sociaux RHP d'Arzew. Ces derniers avaient déjà bénéficié d’un logement ou d’une aide de l’Etat à Oran ou dans d’autres wilayas de l’Ouest, précisent des sources autorisées. Les listes finales des futurs bénéficiaires de logements sociaux du quartier Ed Derb ont été élaborées par les services de la daïra en attendant la distribution des pré-affectations qui est annoncée pour les tous prochains jours. Les indus bénéficiaires seraient responsables des mouvements de contestation cycliques à El Hamri, Ed Derb et dans d’autres communes de la wilaya. Ils recourent généralement à la contestation pour contraindre les autorités locales à distribuer les logements dans la précipitation. Ce subterfuge avait permis, par le passé, à des centaines d’indus bénéficiaires de profiter du relogement au détriment des familles sinistrées. Mais, cette fois-ci, les autorités locales ont préféré patienter avant de distribuer les logements sociaux afin d’écarter ces faux sinistrés. Il est à rappeler que la wilaya dispose d’un parc de logements sociaux de 1.333 logements qui attendent d’être distribués. Un nombre qui reste largement en deçà de la demande réelle de la wilaya, où l’on estime le nombre de dossiers de demandes déposés au niveau de la commission de daïra à plus de 80.000.                                    

Medjadji H
Mercredi 21 Décembre 2011 - 11:40
Lu 938 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+