REFLEXION

320 caves inondées et 17 mises en demeure pour absence d'hygiène à Oran

Les services d'hygiène des 12 secteurs urbains de la commune d'Oran, viennent de recenser plus de 120 caves inondées, au lendemain des dernières précipitations. En plus de ces caves viennent s'ajouter 200 autres inondées, déjà recensées et qui font l'objet de vidanges, quoique certaines caves ont déjà été vidangées, mais faute de travaux d'entretien des parties communes, elles ont été inondées de nouveau après les fortes pluies de précipitation qui ont détérioré presque toutes les rampes d’escaliers des immeubles en cours d’aménagement.



 «Le problème risque de perdurer si les locataires ne procèdent pas à des travaux d'entretien des parties communes»,. Il y a lieu de signaler que la majeure partie des caves a été recensée dans les cités à grande agglomération, notamment les cités de  l'USTO, Yaghmoracen, Les Amandiers et Maraval. Les services d'hygiène, en collaboration avec les secteurs urbains, ont lancé depuis le mois de mai dernier, une vaste opération visant à vidanger les caves inondées. Pour plus d'efficacité, les mêmes services avaient décidé de procéder par secteur urbain. L'opération qui se poursuit toujours, avait permis de vidanger plus d'une centaine de caves à travers quatre secteurs urbains. Le bilan hebdomadaire des sorties sur terrain des agents des bureaux d'hygiène, fait état de 17 mises en demeure adressées à des commerçants pour manque d'hygiène ou pour vente de produits jugés impropres à la consommation. Plus de 300 commerces, notamment des fast-foods, des magasins d'alimentation générale, des boucheries, des boulangeries etc., ont fait l'objet d'un contrôle durant la semaine écoulée. Outre les commerces, l'opération de contrôle de la qualité des eaux dans les établissements scolaires se poursuit. Une trentaine d'échantillons d'eau prélevée dans les écoles ont fait l'objet d'analyses. Dans les sites à grande concentration de puits, notamment à El Hassi, les services d'hygiène ont contrôlé 22 puits, dont la majorité  sert à alimenter des colporteurs. Huit exploitants de puits ont été sommés de procéder à l'installation de «javeliseurs» ou de pierres poreuses.

Medjadji H
Mercredi 7 Décembre 2011 - 11:05
Lu 704 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+