REFLEXION

300 logements construits sur une ‘’Sebkha’’ à El Kerma



Les résidents des 300 logements de la cité Amel dans la commune d’El Kerma (Oran) ont observé avant-hier  soir un  sit-in devant la cité pour revendiquer leurs droits à une vie décente après que leur vécu quotidien se soit transformé en un véritable calvaire. Leurs bâtisses commencent à s’effondrer  au quotidien du fait que les constructions étaient érigées dans des assiettes de terrain fertiles  de la Sebkha ne devrait en principe  pas être construites sur la Sebkah selon les déclarations d’un résident qui nous a affirmé qu’il occupe son logement de  F3 avec ses petits enfants  en bas âge depuis plus de 18 années et l’on se  demande pourquoi une telle décision a été prise par les ex responsables locaux qui ont jugés utile pour construire ces logements sociaux sur  une telle assiette  sans prendre en considération les dangers des effondrements qui sont monnaie courante  du fait que l’ensemble des résidents de ces  logements  ressent au quotidien les affaissements des terrains  qui perdurent , toute une population  est  confrontée aux dangers  qui la guette au quotidien avec leurs enfants . Toutefois, selon certains protestataires, la goutte qui a fait déborder le vase n'est autre que cette indifférence affichée par les autorités locales concernant l’autorisation et la délivrance du permis de construire de ces 300 logements sur  des assiettes  non conformes aux  règles  qui régissent  en ce sens  notamment le choix du terrain  qui ne convient pas   pour  abriter une telle  réalisation   de projet de construction des 300 logements  sociaux .              

Medjadji H.
Mercredi 7 Mai 2014 - 11:18
Lu 192 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+