REFLEXION

3 enfants sont morts écrasés par des voitures à Tiaret

A QUAND UNE PASSERELLE?!

Pour la énième fois les habitants de la cité « Dubai » nous ont sollicité à communiquer l’orpheline revendication à l’adresse des décideurs ; « de grâce, une passerelle ne laissez pas nos enfants mourir ….. »



3 enfants sont morts écrasés par des voitures à Tiaret
Ce lundi 07 mai 2012, aux environs de 9h30 et au niveau du C.H.U d’ORAN  et suite à un traumatisme crânien, le petit Bouamrane Farés, âgé de 11ans,   scolarisé en 5ème  année à l’école « Kemmoune Mohamed » située au quartier populeux de Zàaroura séparé par la grande double voie de la RN 14 menant à Frenda du quartier « DUBAI » ; a rendu l’âme après avoir été percuté par un camion  au moment où il  descendait d’un bus, le 29 avril 2012 aux environs de 15h30 tout à noter que le camion roulait à une vitesse moyenne puisque du fait que pas loin se trouvait un barrage fixe dressé par des  éléments des services de sécurité aidés  dans cette mission par des ralentisseurs qui ne répondent pas aux normes dictées par la réglementation en vigueur . Notons à ce sujet que pas moins de 250 élèves traversent quotidiennement cette double voie quatre fois par jour pour rejoindre soit l’école, le CEM ou le lycée, un nombre qui n’a suscité aucune réflexion des responsables concernés par ce grave « problème » auquel la solution provisoire du ralentisseur, a été vouée à l’échec en nourrissant l’agenda des enfants morts martyrs de la double voie. Et à cet effet, et pour la énième fois les habitants de la cité « dubai » nous ont sollicité   de communiquer l’orpheline revendication à l’adresse des décideurs ; « De grâce,  une passerelle ne laissez pas nos enfants mourir ….. » Et de notre côté, nous faisons rappeler l’opinion publique que la solution illustrée par l’implantation des ralentisseurs avec la présence des agents de l’ordre n’est pas suffisante, et la preuve irréfutable est le décès de cet enfant, Bouamrane Farés âgé de 11ans, ayant fait l’objet d’encouragements et de résultats scolaires très satisfaisants, et était connu parmi ses camarades comme joueur de football, on l’appelait «  Messi » et c’est le 3eme décès   en plus des deux autres. Pour rappel, et suite à la mort des deux enfants les citoyens des deux quartiers ont bloqué la RN 14 et les contestations ont pris de l’ampleur allant jusqu’à l’affrontement avec les forces anti émeutes, et le pire a été évité grâce à une promesse d’implanter une passerelle, mais où est passée cette promesse ?! De grâce … faites quelque chose pour nos enfants, diront à l’unisson les habitants de « DUBAI ».

Abdelkader Berrebiha
Mardi 15 Mai 2012 - 09:46
Lu 484 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 06-012-2016.pdf
3.51 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+