REFLEXION

3 MAI, JOURNEE MONDIALE DE LA LIBERTE DE LA PRESSE : Réflexion et le monde du journalisme en fête

Alors que le monde de l’audiovisuel et de la communication fête aujourd’hui 03 Mai 2016 en grande pompe la journée mondiale de la presse, la plupart des journalistes souffrent et meurent dans l’exercice de leurs fonctions chaque jour.



Tout d’abord, il y a lieu de signaler qu’il existe plusieurs sortes de journalistes à savoir ceux qui exercent localement, d’autres à l’échelle nationale, par contre certains sont des journalistes très professionnels, les reporters et enfin les journalistes de guerre qui mettent vraiment leurs vies en danger au point de mourir sur le champ de bataille. Donc, il y a lieu de constater que la profession de journaliste n’est pas aisée.  Les  individus  lambdas  croient que  la liberté d’expression n’existe qu’en Occident  et que leurs journalistes ont librement le droit à l’information mais il faut le reconnaitre que ces derniers n’ont accès à l’information que ce que veulent bien leur lâcher les politiques et plus précisément le lobby juif car c’est lui qui a le pouvoir des mass médias et de la finance, par contre  ces gens simples d’esprit croient  que dans les pays du Tiers Monde l’information est filtré au compte-goutte alors que non et en vérité l’information vaut son pesant d’or et donc il faut l’arracher et procéder à des investigations et des recherches. Le journaliste est un enquêteur et donc il doit fouiner et ramener l’information coute que coute car c’est son gagne-pain. L’Algérie pour sa part fête cette journée et plus particulièrement le journal Réflexion, mais du fait que son Excellence M. le président de la République Abdelaziz Bouteflika avait créé une journée nationale de la presse le22 Octobre 2014, notre journal accorde plus d’importance à cette date  nationale qui nous est propre pour commémorer à l’occasion notre cher frère et confrère feu Benyahia  Abdelkader qui a consacré une partie de sa vie à combattre l’impunité, le passe-droit, l’injustice pour défendre par sa plume rebelle les pauvres, les incompris et les laissés pour compte pour qu’ils puissent vivre dans la dignité. Pour  les démocraties qui prétendre quelles sont plus libérales se trompent énormément car l’Algérie est passée maitre en la matière du fait qu’elle  a prouvé depuis son indépendance en défendant les opprimés dans le monde ainsi que la liberté d’expression étant donné que chaque algérien et chaque journaliste peut parler en toute liberté sans pour autant porter préjudice à son prochain car la liberté de quelqu’un s’arrête quand commence la  liberté d’autrui. Le monde de la presse a fait un très grand pas dans notre pays depuis plus d’une vingtaine d’années et l’avenir est prometteur en Algérie.  L’Algérie est un modèle et un exemple dans le domaine de la liberté d’expression, qui dit mieux et bonne fête à tous nos confrères de la corporation.

Benyahia El Houcine
Lundi 2 Mai 2016 - 18:26
Lu 221 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+