REFLEXION

2EMES JOURNEES NATIONALES ORL A SIDI BEL ABBES : Plus de 45000 cas de cancer de larynx recensés en Algérie



Le service ORL du  CHU Abdelkader Hassani de  Sidi Bel Abbès avec la collaboration de la société algérienne d’oto-neurochirurgie, otorhino-laryngologie et chirurgie cervico-faciale et ce, sous le haut patronage du wali de  Sidi Bel Abbès a organisé durant, deux jours soit le 17 et le 18 décembre en cours, au niveau du rectorat de Sidi Bel Abbès ex-ITMA, les  2èmes journées nationales ORL dont  le thème s’articulait autour de «Le cancer du larynx: du diagnostic  au traitement». Cet événement a vu la participation d’environ 200 spécialistes en  la matière entre autres des médecins généralistes, des chirurgiens et des étudiants en médecine issus des différentes contrées du pays. Cette pathologie dont les causes sont tributaires du tabac, des  boissons alcoolisées et de la pollution est  aussi dangereuse et porteuse d’ennui que d’autres maladies ravageuses. D’ailleurs, en matière de chiffres, selon le  président de l’association algérienne d’otorhino- neurochirurgie en l’occurrence le professeur Zemirli, l’on enregistre en Algérie plus de  45. 000 cas de cancer de larynx dont 8% sont des cancers des ORL. De là, cette gravité nécessite une réelle prise de conscience et une réelle mise en garde du citoyen. Les spécialistes de la santé ont d’ailleurs établi au cours du plan national d’un moyen terme, soit de 2015  à 2019,  ‘un plan cancer’. Selon les organisateurs, cette opportunité entrera dans le cadre de l’information et la sensibilisation des citoyens et permettra également les échanges d’expériences entre les différents services hospitalo-universitaires. En effet, de nombreuses communications animées par des experts en la matière venaient d’étayer le thème du jour. Enfin, l’assistance présente constituée essentiellement d’une masse médicale venait de soulever le point sur l’absence conséquente de moyens nécessaires en dépit de la qualité et de la  compétence de l’encadrement sans omettre de mettre l’accent sur l’utilité du diagnostic précoce et le traitement régulier du citoyen  censé confronter cette maladie.    

B. Abderrahmane
Samedi 19 Décembre 2015 - 16:33
Lu 173 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+