REFLEXION

285 CAS DE SCOLIOSE ENREGISTRES AU 1ER TRIMESTRE DE L’ANNEE SCOLAIRE : Le poids des cartables déforme les dos des élèves



Le problème du poids des cartables reste posé aux écoles, particulièrement dans le cycle primaire, malgré les promesses du ministère de l'Education pour trouver des solutions, ainsi que les mises en garde des services de santé scolaire sur le risque de ce fardeau sur les élèves qui peut engendrer une déformation du dos. A ce jour, aucune solution n'a été trouvée  et l’enfant dont la longueur ne dépasse guère le mètre et quelques centimètres pesant  moins de 30 kg, et qui reste toujours confronté au poids du cartable dont le poids dépasse 10 Kg. Il est utile de signaler  qu’il supporte sur ses épaules chaque matin et soir, et se met debout en rangées et traverse des distances de chez-lui, vers l'école, parce qu'il porte des livres, des cahiers, et autres objets scolaires indispensables à  ses cours, dont il ne peut se décharger. Cette situation a engendré beaucoup de problèmes de santé pour de nombreux élèves scolarisés notamment ceux qui sont chétifs, et de faible poids, et le fait de porter constamment un objet lourd, peut causer un déséquilibre dans la croissance de la colonne vertébrale et peut compliquer les choses pour atteindre un degré de blessure profonde, celle de la courbure dans cette colonne vertébrale, où les services de la santé scolaire ont enregistré au cours du premier trimestre de cette année en cours,  285 cas, généralisé au milieu de jeunes élèves, ce qui représente un chiffre élevé selon l'opinion des spécialistes, parce que le nombre de cas, continue d'augmenter, comme il a enregistré au cours de la même période de l'année dernière, 263 cas de courbure de la colonne vertébrale et ces troubles persistent chez l’enfant jusqu’à ce qu’il grandit, parce que le poids du cartable restera posé, jusqu'à son arrivée au cycle moyen. Il est à mentionner que certains syndicats indépendants ont soulevé des problèmes pédagogiques à la tutelle, qui assaillent les élèves, tels que l’intensité des cours et des programmes, alors que l’ex ministre avait promis  de doter les classes d’armoires, mais rien de tout cela, ne s’est concrétisé.    

Touffik
Samedi 15 Février 2014 - 17:46
Lu 157 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+