REFLEXION

26 familles vivent dans des conditions inhumaines à Mostaganem !

ILS ONT DEMANDE L’AIDE DU CROISSANT ROUGE

Les 26 familles occupant des tentes juste à l’entrée du bidonville « Typhus », dans la commune de Sayada ont sollicité l’aide du croissant rouge de Mostaganem, qui n’a pas hésité à répondre présent ce mercredi 21 mars, en leur rendant visite sur place pour s’enquérir des conditions de vie de ces citoyens et en tentant de trouver un moyen de les aider, et de leur porter aide et assistance à la limite de ses moyens.



26 familles vivent dans des conditions inhumaines à Mostaganem !
Un constat déplorable, des conditions de vie indignes
Les tentes bleues dressées sur ce parking sont pour la plupart dans un état déplorable car elles présentent d’énormes troues pour certaines, cela favorise l’infiltration de certains insectes mais aussi des rats, des chats et aussi des…serpents, qui investissent les lieux en été. Les odeurs nauséabondes vous transgressent le nez, et témoignent de l’absence du réseau d’évacuation des eaux usées. Ni salles de bains, ni toilettes !  Tous les habitants doivent faire leurs besoins dans des bidons ou dans des sachets. C’est indigne et impensable alors que l’on parle de dignité de l’Algérien, à l’aube de ces nouvelles législatives.  
Les maladies font des ravages
Les maladies font des ravages et ont trouvé de tout, à l’image de l’asthme, des maladies dermatologiques, la tension, le diabète  et même un cas de cancer du sein. Les plus touchés restent les femmes et les enfants, qui ont besoin d’une prise en charge réelle et effective dans les plus brefs délais cela permettra de dégager un constat réel sur la situation qui prévaut dans ce bidonville et éviter toute éventuelle contagion d’une maladie, qui pourrait se propager d’une façon généralisée dans la région au cas où l’individu malade ait un contact avec d’autres personnes. Qui ne dit pas que cette situation est en train de se produire ?   
Des couffins et des couvertures pour les 26 familles
Le croissant rouge va livrer incessamment des kits alimentaires  bien garnis, afin de soulager temporairement les familles, qui pour la plupart vivent dans le dénouement.  Cette aide n’est  qu’un soutien provisoire en attendant de vraies solutions pour les habitants de ces tentes, qui sont exposés à d’autres vrais dangers comme l’asphyxie par le gaz butane car toutes dorment avec des bouteilles butanes à l’intérieur des tentes ou le risque d’incendie, à cause des branchements approximatifs et des prises  érigées à l’intérieur même des tentes et qui sont un danger  pour ces mêmes  familles.
Un rapport sera transmis au wali
Suite à cette visite, le comité du croissant rouge va établir un rapport au wali de Mostaganem dans le cadre de ses prérogatives et  de sa mission. Le président va essayer de porter aide et assistance dans le domaine médical en organisant des consultations sur place pour les enfants et les vieux, qui ne peuvent se déplacer. Profitant de cette visite, la délégation a évacué la jeune Khadija, un bébé de 4 mois sur les urgences pour une consultation médicale car l’enfant ne cessait de vomir depuis quelques jours et son père sans ressources ne savait plus comment faire. L’absence d’un centre digne de ce nom dans les parages, complique la vie des  riverains.   

Mihoub
Samedi 24 Mars 2012 - 10:46
Lu 327 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+