REFLEXION

250 algériens ont péri au large de la Sardaigne



Des sources médiatiques italiennes ont révélé, avant-hier ,que le nombre d’algériens qui ont péri en mer méditerranée durant les deux dernières décennies, dépasse les 250 personnes. Ces dernières ont tenté de rejoindre la Sardaigne. Selon les mêmes sources, loi de « Bossi-Fini », pour empêcher les embarcations des Harragas de pénétrer dans les eaux territoriales de l’Italie, s’est basée sur des accords bilatéraux avec l’Algérie, la Tunisie, et la Libye, soulignant qu’elle « a permis aux unités compétentes italiennes de conduire directement les harraga  au port pour les faire retourner à leurs pays d’origine ou les remettre aux patrouilleurs maritimes algériens ou Libyens. De même que la loi de « Bossi-Fini », conditionne la résidence légale en Italie au délai du contrat de travail, ce qui impose à l’émigrant d’accepter n’importe quel travail, quelle que soit sa nature, et quel que soit le niveau  scolaire et professionnel, de peur de se retrouver en situation non règlementaire vis-à-vis de  la loi.                             

Touffik
Lundi 28 Avril 2014 - 11:11
Lu 243 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+