REFLEXION

22 MAI, JOURNEE INTERNATIONALE DE LA BIODIVERSITE : Demain, on célèbre la faune et la flore

Comme chaque année, demain 22 mai sera célébrée la Journée Internationale de la Biodiversité. Pour 2017, le thème choisi est « biodiversité et tourisme durable ».



La Journée Internationale de la diversité Biologique, organisée chaque année par la Vague Verte, est l'occasion de sensibiliser le grand public et d'apporter des réponses à ses questions sur la biodiversité. En 2009, l'accent avait été mis sur les espèces exotiques envahissantes, dites EEE, qui constituent une des plus grandes menaces à la biodiversité et à l'écologie. Pour faire simple, une EEE est un organisme vivant, animal ou végétal, qui s'installe dans un milieu naturel qui n'est pas le sien, le colonise, déréglant ainsi l'équilibre naturel du milieu concerné. L'exemple de l'algue Caulerpa taxifolia est célèbre: implantée accidentellement aux abords du musée océanographique de Monaco, elle envahit les fonds marins, détruisant toutes les autres espèces sur son passage. "La méthode de contrôle la plus efficace et réalisable est la prévention. Pour réussir, cette stratégie exige une collaboration entre les gouvernements (…), et les organisations internationales."
Ex-secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-Moon Les touristes ramenant des animaux exotiques sur leur lieu de vie sont l'une des principales causes d'invasion de ces espèces envahissantes. Pour contrer cette invasion, Ban Ki-Moon annonce une règle simple: "laissez les organismes vivants dans leur habitat naturel et ramenez à la maison seulement des souvenirs". Toute l'année 2010 sera consacrée à la biodiversité, ce qui augure bien d'une journée mondiale exceptionnelle. Le thème de cette prochaine journée sera la diversité biologique pour le développement et la réduction de la pauvreté.
Combien d'espèces connaît-on aujourd'hui dans le Monde ?
La biodiversité englobe l'ensemble des espèces animales et végétales vivantes sur terre (et dans les mers). La biosphère abriterait entre 5 et 30 millions d’espèces (estimation).
Environ 1,7 million d’espèces animales sont répertoriées, et chaque année de nouvelles espèces sont répertoriées. Malheureusement, de nombreuses espèces disparaissent également, souvent à cause des actions irresponsables de la société humaine.
De nombreux sites internet sont consacrés à ce sujet et on pourra utilement visiter le site des Nations Unies sur la Convention sur la diversité biologique.
Il sera peut-être plus facile de vous documenter en visitant le site proposé par le ministère (français) de l'écologie, de l'énergie, du développement durable et de l'aménagement du territoire.
Histoire d’une journée
La Journée internationale de la biodiversité (en anglais International Day for Biological Diversity ou World Biodiversity Day , surnommée JIB, est une journée internationale créée en 1993 par les Nations unies et fixée au 22 mai depuis 2000. Cette campagne mondiale, menée par l'assemblée générale des Nations Unies, sensibilise les citoyens à la richesse des espèces végétales et animales sur Terre. En 2017, elle a pour thème « Biodiversité et tourisme durable ». C'est à Montpellier (France- 34) que s'est réuni, en décembre 2000, le Comité intergouvernemental pour le Protocole de Cartagena (prévention des risques biotechnologiques), à la seconde réunion préalable à l’adoption du texte de la Convention sur la diversité biologique déplaçant notamment la Journée internationale de la diversité biologique au 22 mai. La JIB, en effet initialement posée le 29 décembre en 1993, a été déplacée à ce jour à cause des jours fériés et festifs.
Flore et faune
Les forêts représentent aujourd’hui 30% de la superficie de l'ensemble des terres. Les pertes en arbres se comptent en milliers d'hectares chaque année. En 2005 déjà, les arbres représentaient 4 milliards d'hectares, soit une diminution d'un tiers depuis la naissance de l'agriculture 10.000 ans plus tôt. 20% des forêts occupent encore de nos jours des superficies intactes : forêts tropicales humides, forêts côtières, forêts de marais ou de mangroves, abritant toutes une riche biodiversité.
La décennie des Organisation des Nations Unies pour la biodiversité 2010/2020, sensibilise et lutte pour la préservation des forêts, des zones arides dans lesquelles habite un tiers de la population mondiale, qui souffre de problèmes environnementaux et économiques. Fin 2009 sept milliards d'arbres avaient déjà été plantés. Un seul arbre adulte libère suffisamment d'oxygène pour faire vivre deux êtres humains
La biosphère abriterait entre 5 et 30 millions d’espèces. Chaque année de nouvelles espèces sont répertoriées, en plus des 1,7 million d’espèces animales déjà connues, tandis que d'autres disparaissent, souvent à cause de la société humaine : monoculture, déforestations, ogm, pollution induisant les changements climatiques…D'après les scientifiques internationaux, une espèce de mammifères sur quatre, une espèce d'oiseaux sur huit et un tiers des amphibiens connus sont actuellement menacés de disparition. L'IUCN, l’Union internationale pour la conservation de la nature, édite une liste rouge des animaux menacés d'extinction. Chaque habitant de la planète peut participer au ralentissement de la perte de biodiversité, en s'intéressant à son environnement, en étant consomm'acteur,

 

Ismain
Samedi 20 Mai 2017 - 19:27
Lu 350 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 26-07-2017.pdf
4.34 Mo - 25/07/2017





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+