REFLEXION

21000 DOSSIERS ETUDIES PAR LES COMMISSIONS DES DAÏRAS : Plus de 900 demandeurs de logements radiés

L'opération d'assainissement des listes définitives des familles sinistrées demandant des logements vient de livrer son verdict puisque quelque 958 demandeurs ont été radiés des listes des postulants au logement. Les concernés n’ont pas rempli les critères exigés pour bénéficier de ce type de logements et par conséquent ont été écartés de cette liste, explique une source proche du dossier.



21000 DOSSIERS ETUDIES PAR LES COMMISSIONS DES DAÏRAS : Plus de 900 demandeurs  de logements radiés
La commission mise en place par la wilaya a examiné 21 000 dossiers et rejeté près d'un millier de demandes. Les enquêteurs ont découvert que les personnes dont les noms ont été supprimés des listes des demandeurs, avaient bénéficié dans le passé de logements ou d'aides de l'Etat. Les enquêtes ont été réalisées sur la base des données du Fichier national du logement (FNAL). L'opération de l'assainissement entre dans le cadre de la préparation des pré-affectations des logements sociaux.  C'est en se basant sur le recensement de 2007 que les autorités locales ont préféré résoudre la problématique du logement. Une référence de base sur laquelle repose toute la question de la prise en charge des familles à reloger. Des intrus auraient profité de la complicité de familles sinistrées pour bénéficier de pré-affectations au détriment des vrais nécessiteux. Des cas que la wilaya a mis à nu en écartant les opportunistes et en dépêchant une commission sur place pour enquêter. La wilaya d'Oran a bénéficié dernièrement d'un programme supplémentaire de 20.000 logements sociaux en plus des 13.000 logements sociaux inscrits en 2011. Plus de 4.600 d'entre eux ont été réservés pour la seule commune d'Oran. Deux terrains sis à Haï Fellaoucène ex-El-Barki et Haï Akid Lotfi ont été désignés pour la réalisation de ce quota. Des sources responsables ont indiqué que ce quota inscrit pour la wilaya dOran vient en effet après une première tranche de 8.000 logements sociaux retenus en février 2011. Il y a lieu de signaler que plus de 3.000 familles ont déjà fait l'objet de relogement dans le cadre de la résorption de l'habitat précaire à Oran. Les bénéficiaires de ces logements de type public locatif (LPL) ont été sélectionnés parmi les listes des familles habitant dans de vieilles bâtisses, recensées au niveau de plusieurs quartiers de la ville, notamment Mediouni, El-Hamri, Derb, Sidi El Houari, les Planteurs, ect. En fin d'année écoulée, plus de 300 autres familles avaient été relogées.  D'autres opérations de relogement suivront dans les mois à venir, et ce en fonction de la disponibilité des lots « prêts à être habités ». Dans un premier temps, la wilaya avait programmé, au titre du même programme RHP, une opération de relogement d'un quota de 600 familles réparti équitablement sur Mediouni, El-Hamri et Derb. Le wali avait, rappelle-t-on, instruit l'OPGI pour établir des contrats de location au profit de ces 600 titulaires de pré-affectations, entre autres formalités précédant la remise des clés.
 

Medjadji H
Mercredi 6 Mars 2013 - 09:07
Lu 365 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+