REFLEXION

17EME REUNION TRIPARTITE : Près de 4 millions de travailleurs concernés par l’abrogation de l’article 87 bis

Le Premier Ministre Abdelmalek Sellal, a annoncé jeudi à Alger dans la Résidence d’État «Djenane El Mithak » lors de la 17ème réunion tripartite, (gouvernement-UGTA-patronat), que l'abrogation de l'article 87-bis de la loi 90-11 relative aux relations de travail entrera en vigueur à partir du 1er janvier 2015. Cette mesure relative à la redéfinition du nouveau Salaire national minimum garanti (SNMG) aura en principe un impact positif sur les revenus de près de 4 millions de travailleurs algériens.



Très attendue par l’ensemble du corps des travailleurs, patrons d’entreprises, médias etc., le bilan de la 17ème réunion tripartite, gouvernement-UGTA-patronat, a tenu ses promesses, anticipées par les spécialistes de l’économie nationale. Il en est ressorti de la fin de ses travaux qui ont eu lieu ce jeudi, la mise en œuvre des engagements du pacte national économique et social de croissance, le retour du crédit à la consommation et l'abrogation de l'article 87 bis du Code du Travail, ce dernier en particulier aura fait couler beaucoup d’encre ces dernières semaines. D’autre part, la cadence de mise en œuvre des engagements du pacte national économique et social de croissance, signé lors de la 16ème tripartite de février dernier sera accélérée et le suivi de l'application des engagements à travers le comité tripartite mis en place sera également assuré. L’autre engagement de la tripartite selon le communiqué commun rendu public à la fin des travaux réunissant le Gouvernement, la Centrale syndicale UGTA, ainsi que les organisations patronales a été de "tout mettre en œuvre pour atteindre un taux de croissance économique de 7% en 2019 conformément aux objectifs et projections établis par le Gouvernement. Sur le plan humain, l’intérêt particulier à la formation et la qualité des ressources humaines n’a pas été omis, car l’État compte encourager la promotion de la formation, de l'encadrement et de la main d'œuvre qualifiée pour la réalisation des objectifs économiques tracés dans le plan quinquennal.  S’agissant de la rémunération du travail, le Ministre des Finances, Monsieur Mohamed Djellab, a précisé que le nouvel article 87 bis du Code du Travail sera défini "à l'issue d'un débat impliquant tous les partenaires" aussi : "La tripartite a acté la suppression de l'article 87 bis du code du travail et la définition d'un nouvel article (...) se fera par la voie de la réglementation à l'issue d'un débat avec les partenaires", a-t-il déclaré. Sur un tout autre registre, le Ministre de l'Industrie et des Mines, Abdesselam Bouchouareb, a annoncé que l'Algérie va élargir la règle dite 51/49, régissant l'investissement étranger, au commerce de gros et de détail en déclarant que : "La règle 51/49 sera maintenue et sera renforcée puisqu'elle sera élargie au commerce de gros et de détail", a-t-il déclaré à l'issue de la tripartite gouvernement-UGTA-patronat. Selon le Ministre, la refonte du Code des Investissements prévoit d'intégrer cette nouvelle mesure qui va mettre de l'ordre dans les marchés de gros et de détail où l'informel gangrène et concurrence les produits nationaux. Cette mesure, a-t-il ajouté, a été rendue nécessaire par le besoin de venir en aide aux secteurs fragilisés, voire effondrés par la concurrence des produits importés comme celui de la manufacture.

Salim
Vendredi 19 Septembre 2014 - 18:12
Lu 357 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+