REFLEXION

17 MARINS ALGERIENS OTAGES DE PIRATES SOMALIENS : Les familles des marins lancent un SOS à Bouteflika

Les familles des 17 marins algériens otages de pirates somaliens depuis janvier dernier ont lancé ce mercredi 17 août un nouvel appel de détresse au président Bouteflika, lui demandant d’intervenir pour mettre fin « rapidement » à leur calvaire.



17 MARINS ALGERIENS OTAGES DE PIRATES SOMALIENS : Les familles des marins lancent un SOS à Bouteflika
Rassemblées à la place des Martyrs à Alger, ces familles refusent de croire aux « promesses sans lendemain » de l’affréteur ni aux « assurances inutiles » du ministère des Affaires étrangères. « Y en a marre d’attendre, sans savoir où en est réellement cette affaire », lance le frère d’un marin, présent sur les lieux.Éprouvées par huit mois et demi d’attente, les familles disent avoir le moral au plus bas. « Nous sommes dans la rue tous les mercredis et les samedis depuis de début du ramadhan et aucun responsable ne s’est intéressé à nous. Ils ne veulent même pas nous écouter. Que doit on faire ? Comment allons nous passer l’Aïd ? », Lâche Zhor Aït Ramdane, femme de l’un des otages. Cette quadragénaire, assise à côté de sa fille de 9 ans, gagnée par le désespoir, implore Dieu de lui venir en aide. « Nous ne savons plus quoi faire et l’espoir de les revoir s’effiloche de jour en jour. Je passe des nuits blanches à penser à ce qui peut arriver à mon mari et à ses camarades. C’est dur », poursuit elle, les yeux embués de larmes. Comme elle, les familles des autres marins sont loin d’être au bout de leurs peines. Les bonnes nouvelles tardent à venir. Et les familles commencent à perdre patience, surtout en l’absence d’informations fiables sur la situation des marins. « On attend toujours leur appel », déclare le fils d’un autre marin, qui dit ne pas comprendre comment l’affréteur, qui atteste que les marins sont sains et saufs et que l’affaire est en marche, n’arrive pas à les mettre en contact avec leurs familles. Le dernier contact des familles avec les marins remonte au 9 juillet dernier. Les otages avaient alors confié à leurs proches qu’ils étaient emprisonnés dans des conditions atroces.Dans son dernier message adressé aux familles, dimanche 14 août, l’affréteur jordanien avait rassuré sur l’état de santé des marins, mais aussi sur l’état d’avancement des négociations avec les pirates. « Nous avons systématiquement et à maintes reprises fait comprendre aux pirates que nous sommes disposés à mettre fin à cette affaire très rapidement. Nous allons continuer à essayer de prendre contact avec eux et à répondre à leurs appels afin de résoudre cette affaire et libérer l’équipage et le navire », avait il écrit aux familles. L’affréteur jordanien avait également indiqué que « la société a continuellement déployé (et continuera à le faire) tous ses efforts pour conclure un accord et pour garder le contact avec les pirates afin de trouver une solution rapide ». L’affréteur a engagé le grec Holding Inc Sekur pour mener les négociations avec les pirates en vue de la libération des otages algériens.

Ismain
Vendredi 19 Août 2011 - 10:20
Lu 316 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+