REFLEXION

1600 ETUDIANTS ALGERIENS DE RETOUR DE L’EGYPTE : Le pays où les héros sont assassinés

Pas moins de 1600 étudiants algériens ont été contraints à quitter le territoire égyptien et abandonner leurs études, sans que le pouvoir de Moubarak n’intervienne pour faire cesser la pression. Ceci démontre clairement l’extrême degré où son arrivées aujourd’hui les relations dites à une certaine époque de fraternelles.



1600 ETUDIANTS ALGERIENS DE RETOUR DE L’EGYPTE : Le pays où les héros sont assassinés
Le pouvoir de Moubarak et ses sbires, chef des services de renseignements, ministre des affaires étrangères et celui de l’Information, a démontré devant le monde encore une fois sa passivité envers toutes les campagnes anti-algériennes. Il est tout à fait clair, que les directives de Tel-Aviv, sont appliquées à la lettre contre les algériens et aussi le peuple palestinien.
Or, comment s’attendre à une réaction d’un pouvoir à la limite de l’agonie, n’arrive à se maintenir que par l’oppression et la dictature, en particulier contre tous les nationalistes arabes. L’exemple du passage frontalier de Rafah avec Ghaza qui est martyrisé par le blocus cette fois-ci par un mur en acier souterrain, pour l’unique motif que nos frères moudjahidine du Hamas, la résistante palestinienne, ont décliné catégoriquement la demande de Moubarak de libérer sans contrepartie le criminel sioniste Guelaâd Chalit, prisonnier de guerre. Les méthodes de trahison, ne sont pas chose nouvelle chez le pouvoir du Caire. L’assassinat du soldat Slimane Khater, la libération par grâce des espions sionistes et à leur tête le grand traître palestinien Azam Azam, l’emprisonnement des nationalistes, la collaboration des services égyptiens avec l’ennemi, pourquoi ce changement, alors que le président Hosni Moubarak était dans les années soixante un nationaliste, il est venu en Algérie en 1963 commandant une escadrille d’avion de combat, lors de l’attaque marocaine contre l’Algérie, son avion bombardé, il fut prisonnier des marocains quelques temps avant qu’il ne soit libéré sous la pression des Algériens.
Aujourd’hui le pouvoir égyptien a changé complètement, il s’est mis dans « la poche » de l’ennemi.
Le Héros qui a abattu sept sionistes, est assassiné !?
Les nationalistes et les combattants arabes qui ont combattu le sionisme, se rappelleront, comment en 1985, les « Moukhabarat » de Moubarak avaient assassiné, le jeune soldat égyptien, Slimane Khater, pour avoir ouvert le feu et abattre 7 sionistes, qui avaient franchis la frontière égyptienne, alors que Slimane Khater était en faction dans sa guérite, et après plusieurs sommations en direction des intrus, ces derniers avaient proféré des insultes envers le soldat égyptien, qui ne pouvait qu’exécuter les instructions données à tout militaire protégeant les frontières de son payse. Slimane ouvre le feu et abat les sept sionistes. Lui qui avait dans son esprit qu’il venait d’accomplir un acte héroïque, après celui de ses deux frères, Abdelhamid et Abdelmounaïm qui avaient le 6 Octobre 1973 franchis le canal de Suez en participant à la destruction de la ligne Bar Lev.
Slimane Khater n’était âgé que de 24 ans, il rêvait de rejoindre l’université, de se marier et de vivre sa vie, avant que les sionistes n’apparaissent et qu’il aura tous les honneurs et la reconnaissance de la part de la nation pour avoir abattu des intrus qui essayaient de s’infiltrer à travers les frontières, mais la sécurité militaire de Moubarak mettra fin au rêve de Slimane Khater. Après son arrestation, il sera froidement assassiné à l’intérieur de sa geôle. Evidemment, pour satisfaire l’état hébreu. Alors que l’officier du Mossad qui avait tissé une antenne d’espionnage en Egypte, Azam Azam, a été gracié et libéré sur ordre de Moubarak.
Slimane Khater que nous évoquons aujourd’hui, était d’une époque à lui, une époque où l’ennemi de l’Egypte n’était pas les palestiniens de Ghaza ou les Algériens, de simples supporters d’une équipe de Foot Ball.
Slimane Khater méritait une décoration ou une citation, il avait démontré qu’il était plus meilleur que le meilleur des généraux qui empoisonnaient les armées arabes, et qui ne savaient se battre que sur les chaînes télévisées, qu’on fait appel à eux pour combler les horaires vides de leurs programmes et leur permettre d’apporter les points de vue ridicules.
Voir la photo du héros martyr Slimane Khater , assassiné le mois d’octobre 1985, pour avoir défendu la terre de l’Egypte.

Aek Benbrik
Vendredi 25 Décembre 2009 - 23:01
Lu 818 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+