REFLEXION

15 411 têtes récupérées et arrestation de 1064 personnes depuis janvier



Point noir depuis plus de deux décennies, la contrebande du cheptel, qui cause encore des préjudices colossaux à l’économie nationale, continue de mener la vie dure aux douanes algériennes et GGF au niveau des frontières et les unités de la gendarmerie nationale à travers les nombreuses régions du pays connues pour l’élevage du cheptel. Pour faire face à un phénomène compliqué et difficile, nous apprenons que le commandement de la gendarmerie nationale a opté par la mise en place d’un plan opérationnel spécial, adapté à l’ampleur du phénomène pour, non seulement contrecarrer les trabendistes, mais aussi lutter contre la spéculation dans les prix du cheptel à l’occasion de la période de l’Aïd. Pour les officiers de la gendarmerie nationale, qui reconnaissent que le pays a connu récemment une large prolifération de la criminalité liée à la contrebande, ces dernières années et aux cas de vol dans plusieurs wilayas du pays, ils estiment que le vol de cheptel constitue un crime qui porte directement atteinte à l'économie. Dans un communiqué rendu public jeudi,  dans ce cadre, l’on signale que les enquêtes réalisées par la police judiciaire de la gendarmerie nationale ont abouti à l'arrestation de 1.064 personnes dont 11 femmes impliquées dans le vol de cheptel, arrêtées individuellement ou sous formes de réseaux spécialisés dans le vol et la contrebande de cheptel. « L'étude sur le développement de ce type de criminalité à travers les différentes wilayas du pays au cours des neuf derniers mois de l'année 2013, révèle que les unités de la gendarmerie nationale ont traité 1.523 affaires. Sur les 26.203 têtes de cheptel ayant fait l’objet de vol, les unités de la gendarmerie nationale ont pu récupérer plus de la moitie, plus précisément 15.411 têtes ». précise-t-on. A commencer par l’Est du pays où l’on signale le taux de vol le plus élevé du pays avec 496 cas et l'arrestation de 343 personnes impliquées, dont 144 ont été écrouées. Au total, 3.272 têtes sur les 7 908 têtes de cheptel volé, ont été récupérées par les unités de la gendarmerie nationale de l'Est du pays, une région ou pas moins de 15 wilayas, dont celles frontalières à l’exemple de Tébessa (avec 82 faits), El-Tarf (avec 68 faits) et Souk-Ahras, assistent ces derniers temps au phénomène de la contrebande de cheptel de manière flagrante en dépit des efforts fournis par les unités des garde-frontières de la gendarmerie nationale notamment.                     

Seif-Eddine
Mardi 22 Octobre 2013 - 22:00
Lu 97 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+