REFLEXION

1,3 million de musulmans tués depuis le 11 septembre 2011

Vecteur d’une guerre sans merci, le 11 septembre a servi de déclencheur pour les USA et ses alliés d’imposer leur suprématie à nombre de pays. Au nom de la liberté et d’une soi-disant démocratie, la guerre contre le terrorisme a causé la mort de plus de 1,3 million de personnes en Irak, Afghanistan et au Pakistan.



Ces chiffres sont confirmés par trois organisations scientifico-pacifistes dans un rapport de 101 pages intitulé ‘’Body Count’’, publié par les organisations Association internationale des médecins pour la prévention de la guerre nucléaire (IPPNW).  Une “estimation basse” par rapport à la triste réalité si l’on tient compte du nombre de tués au Yémen, Somalie, Libye et Syrie.  Le dénominateur commun à ces conflits sanglants, les USA, présents sur tous les continents, siégeant militairement les uns, apportant une aide précieuse aux autres pour fomenter des coups d’Etat là où la vision du monde est non conforme à la leur.  Les associations parlent de crime contre l’humanité proche du génocide, comment appeler cela autrement ? L’Irak première victime de ce projet tentaculaire à l’échelle mondiale sous le prétexte fallacieux d’armes de destruction massives a été diabolisée aux yeux d’un monde crédule, manipulé jusqu’à la lie puis prêt à accepter toutes les agressions promises par l’Oncle Sam et ses alliés.  Il n’est donc pas étonnant d’y dénombrer un million de morts civils en grande partie après la guerre unilatérale menée par une coalition de 34 pays contre l’Irak seul.  Le décompte macabre se poursuit, il fait état de 220.000 morts en Afghanistan, 80.000 tués au Pakistan, attaques menées par des drones, faisant une majorité de victimes en bas âge. En 2006, l’Irak est à nouveau le centre d’intérêt des Etats-Unis accompagnés par les britanniques lors de l’intervention « Iraqi Freedom » (Irak libre) qui laisse dans son sillage plus de 600.000 irakiens libres à jamais tués durant les bombardements, ce qui représente une moyenne de 500 personnes tuées par jour !  Soit 2,5 % de la population irakienne comme indiqué par la revue médicale britannique « The Lancet » en octobre 2006. Un génocide mondial se met en place dirigé contre les musulmans sous couvert d’une guerre contre le terrorisme, menée par des terroristes.

Riad
Lundi 13 Avril 2015 - 10:46
Lu 166 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+