REFLEXION

1249 COMMUNES DEFICITAIRES EN 2012 EN ALGERIE :Bouteflika en colère contre les maires

Des sources bien informées ont révélé que le président de la République Abdelaziz Bouteflika aurait demandé au ministre de l’intérieur un rapport bien détaillé sur la gestion actuelle et antécédente des 1541 communes que compte le territoire nationale.



1249 COMMUNES DEFICITAIRES EN 2012 EN ALGERIE :Bouteflika en colère contre les maires
L’implication de la personne du président Bouteflika dans la gestion des APC serait  suite aux informations qui lui ont été parvenu par ses proches collaborateurs faisant état d‘un déficit flagrant dans la gestion des fonds des communes qui selon le rapport remis à la présidence de la République, il existe 1249 communes déficitaires et ceux  durant l’année 2012 seulement. Les mêmes sources ont rapporté que le premier magistrat du pays serait en colère contre la gestion catastrophique des maires  de ces communes sinistrées. Le bilan noir dressé par les experts  financiers sur ordre de la présidence de la République confirme la négligence totale de la majorité des élus locaux dans la gestion des affaires de la commune et le manque de sérénité  de ses responsables qui sont sensés protéger les biens de l’Etat. Ceci surtout qu’en 2006 l’Etat a racheté toutes les dettes des communes déficitaires. A souligner que parmi les 1541 communes  réparties  à travers le pays,  1138communes présentaient un déficit budgétaire et ont bénéficié d’un effacement de dettes. Ce nombre important de communes déficitaires a été réduit à 417 communes en 2009 et à 14 seulement en 2010,  après que 30 wilayas à travers  le pays aient bénéficié de 40 milles milliards de dinars pour assainir leur situation financière pour leur permettre en  conséquence de  sortir de la spirale de l’endettement. Malheureusement toutes ces aides qui représentent  presque le budget d’un Etat africain, n’ont pas servi à grand-chose du fait que plus de 1249 communes sont retombées dans le problème de l’endettement en ce premier semestre de 2012 allant à l’encontre des prévisions du ministère de l’intérieur et des collectivités locales qui avaient anticipé le contraire.  La promulgation du nouveau code de la commune 11-10 publié au journal officiel  dans sa parution n° 37 du 03 juillet 2011, n’a pas ramené l’espoir escompté pour beaucoup de communes qui voient leur  situation financière instable. Selon les spécialistes, le déficit budgétaire des communes incombent à la mauvaise gestion dont la responsabilité revient directement aux présidents des communes du fait qu’ils ne disposent de connaissances  professionnelles scientifiques et administratives en matière de gestion. Pour preuve, 50% des maires n’ont pas le niveau universitaire  en plus de la disparité dans la distribution de l’argent du contribuable à travers les communes dont la majorité se trouvent  dans des zones rurales alors que les grandes communes disposent de beaucoup d’avantages financiers de part leur position géographiques. Cette situation déplorable pourrait amener  les hautes autorités de l’Etat à revoir  les critères fondamentaux pour toute  candidature aux prochaines élections locales qui se dérouleront fin novembre 2012, ceci pourrait sans doute barrer la route aux maires sortants et opportunistes désireux se porter candidats malgré le sinistre bilan qu’ils ont réalisé durant leur mandat. La même source,  met l’accent sur le chiffre effarant de 1650 maires et élus qui ont été poursuivis par  la justice pour des délits de mauvaise gestion, et de corruption.                 

Riad
Lundi 24 Septembre 2012 - 23:00
Lu 898 fois
A LA UNE
               Partager Partager


1.Posté par abdelkaderderamchi le 24/09/2012 23:03
monsieur le president le compte a rebourg doit commencer afin de rendre aux algeriens leur dignités et assainnir la gestion catastrophique commise par des gents sans scrupules aucunes l'administration doit-etre nettoyée des dechets qui la rangent et la rend vulgaire et irresponsable devant allah et devant la loi.car ceux qui ont la charge de gouverné le pays partout dans la plus petite des responsabilités jusqu'a la plus grande ont aussi la responsabilité de garantire la paix et la prosperité a la nation algerienne,monsieur le president faites regnier la justice sociale et la reussite de tous les projets que vous avez initié vous aurez le peuple a vos cotés pour vous soutenir et acitivé dans le meme sens que vous comme un seul homme allah guidera les pas de ceux qui l'evoquent .

2.Posté par jamal le 25/09/2012 12:56
Mr Abdelkader, je suis d'accord avec vous mais la responsabilité revient au PRESIDENT ! pourquoi i est innocent de tout ça ! c'est sa politique de A à Z ! soyons honnête et francs ! Tout est à refaire !

3.Posté par Kamel-Mosta le 25/09/2012 14:44
Si Deramchi,

1- Qui choisit les maires? (lol).
2- La loi électorale place t-elle la barre assez haut pour nous permettre les meilleurs candidats
possibles aux locales?
3- Que permet le code communal au meilleur des maires?
4- Qui commande dans une commune, le maire ou le chef de daira?

Bonne chance aux prochaines communales.

4.Posté par jamal le 25/09/2012 17:49
vous n'aimez pas quand on critique Bouteflika ! il est le président de ce pays et c'est lui qui pilote TOIUT et qui a une programme et son financement ! je ne comprend pas pourquoi vous censurez mes commentaires ! c'est vous qui décidez de ce qu'on doit dire et on doit penser comme vous ! c'est ça la démocratie ! réfléchissez ! je peux informer le public via d'autres moyens de votre censure ! FB, Twitter, google d'autres journaux électroniques etc...
tous les partis et les journaux sont avec le président ! alors pourquoi ça marche pas du tout ! expliquez moi ! vous êtes plus intelligents que nous peut être ! alors prouvez le ! c'est tout simple !

5.Posté par Dib le 25/09/2012 18:13
Voir des peudo-entrepreneurs sans equipements recevoir des micro-marchés : changements des trottoires, carrelages des accotements jusqu'à deus fois par ans (le pire encore : jamais achevé sinon en qualité plus médiocre) .Ou aménager des jardins pour enfant sans durer plus de cinq mois pour les defaire et y relancer autre projet ( autre facturation)
Pour ces Elus, l'APC n'est faite que pour depenser le budget alloué avant la fin de l'année en cours en créant les justifications des depenses. Les exemples sont nombreux que chacun peut voir juste dans son quartier. L'interet collectif des citoyens est mis à coté ou absent ,et le budget de l'année doit etre consommé pour declencher le suivant .

6.Posté par MOI le 25/09/2012 21:49
On le voit dans les commentaires postés, que le degrés d’intelligence d'un peuple se mesure à son niveau scolaire, en effet Mesdames et Messieurs, faites un effort quant à vos commentaires avant de les poster , car ils sont truffés de fautes d'orthographe, ne prenez pas mal ce que j'écris, si j'en ai offenser certains, je suis désolé. Car des fois je ne comprends rien, si vous voulez être lus, faites un effort s'il vous plait. De plus le monde entier vous scrute!
Autres chose aussi, concernant l'article, je pense qu'il faudra mettre le pays sous tutelle, pour éviter sa faillite, car si cela continue nous allons nous retrouver dans la même position que la Grèce, sauf que ce pays (La Grèce) sera sauvé par communauté européenne, mais pas nous!!!!!!!!!!!!!!!!!!

7.Posté par khiari le 26/09/2012 10:02
Complicité et précarité
Les habitations précaires enlaidissent le village de oum-théboul -EL-KALA- et lui donnent un aspect méprisable et stressant . Elles occupent une assiette foncière très importante contigüe l’ancienne école primaire capable d’abriter un projet social .
Malgré les efforts consentis par l’état dans le domaine de...
l’habitat social ,cette pathologie sociale perdure Une opératio...
n d’éradication a été effectuée par la mairie d’une manière anarchique et inachevée a rendu la situation à la case de départ et pis encore ,les locaux évacués sont transformés à des abris d’animaux errants et espace de maux sociaux .. Leur impact négatif sur l’acte pédagogique fait le choux gras des discussions des ménages notamment le problème d’insécurité de leurs enfants qui vaguent dans ces locaux endommagés
La mairie éprouve du laxisme envers l’éradication de ces milieux indécents à la vie humaine est ne prend aucune initiative ferme qui répond aux aspirations de premier chef du pays qui tend à résorber ce phénomène hideux qui est non seulement signe de sous-développement mais un héritage colonial douloureux Cette politique est avortée par les personnes relogées qui procèdent à une passation hiérarchique de ces locaux – le papa puis ses descendants .Constantine le. 10-09

8.Posté par Dib le 26/09/2012 12:10
"tous les partis et les journaux sont avec le président " dit Mr Djamal
A mon avis tous les Partis ne sont avec personne, mais juste pour leur personnel interet , d'abord ,pour l'assurer cela les oblige a se montrer avec le President ,et puis pour la garantie de cet interet discretement partagé (prestations de services , offres et marchés locaux pour mini entreprises de leur progeniture...), aucun ne dénonce l'autre si derappage....... Le peuple qui voit et censer denoncer , a lever le drapeau blanc ( Les controleurs et les commissions c'est une autre compsition faite pour, sinon corrompue) etc ect.....
Sur le bureau du Président peut-etre n'atterissent que les rapports "tout va bien" Un suivi du jour le jour, role des partis en opposition et des citoyens surtout que seul l'interet collectif les concerne, auriai du moins provoqué l'alarme à temps et arreter ce deficite des APC en question.
Un arbre s'alimente par ses racines pour se maintenir et prosperer , quant à son cime,il lui permet de voir au plus loin (photosynthese).

9.Posté par Seyl le 13/10/2012 04:24 (depuis mobile)
Pour commencer il faut d abord changer le critère pour les ministres et leurs gestion catastrophique puis également pour atika

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+