REFLEXION

12 TERRORISTES ABATTUS PAR L’ARMEE EN KABYLIE : Le chef d’Aqmi, Abdelmalek Droukdel pourrait être parmi les terroristes tués

Abdelmalek Droukdel, chef d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), pourrait figurer parmi les douze terroristes tués au cours de l’opération déclenchée depuis jeudi contre les maquis terroristes en Kabylie.



12 TERRORISTES ABATTUS PAR L’ARMEE EN KABYLIE : Le chef d’Aqmi, Abdelmalek Droukdel pourrait être parmi les terroristes tués
Une source sécuritaire autorisée a confié que les services de sécurité sont convaincus de la présence du chef d’Aqmi dans la zone ciblée par les opérations de l’armée. « L’identification des corps se poursuit. Il n’est pas exclu que Droukdel soit parmi les terroristes tués », a précisé cette source. Samedi, l’opération, dirigée par deux généraux et à laquelle participent environ 4 000 militaires au sol, appuyés par des hélicoptères, est toujours en cours. Elle s’étend sur les trois wilayate de Tizi Ouzou, Boumerdès et Bouira. Les réseaux de téléphonie mobile sont restés brouillés pour empêcher les groupes armés de communiquer entre eux ou d’utiliser les mobiles pour actionner des bombes à distance. Les actions de l’armée ciblent les maquis de Sid Ali Bounab où une importante réunion devait se tenir ce weekend sous l’égide de l’émir national d’Aqmi, Abdelmalek Droukdel. L’armée a lancé également des opérations à Bouira et Boumerdès pour empêcher des groupes terroristes de progresser vers Sidi Ali Bounab.  L'opération est toujours en cours et douze terroristes ont été tués", a dit cette source anonyme à Reuters.La source n'a pas confirmé des informations de la presse étrangère selon lesquelles le plus haut dirigeant d'Aqmi aurait été tué.Aqmi multiplie les rapts et attentats même si le niveau de violence a fortement baissé depuis quelques années. A noter, q’un proche d'Abdelmalek Droukdel, chef d'Al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI), qui détient sept otages au Sahel, a été abattu par les forces de sécurité à une à l'est d'Alger, le 22 novembre dernier , il s'agit d'Izza Rezki, alias Abou Djaffar, qui serait le principal financier d'AQMI. Il a été abattu dans une embuscade tendue par l'armée, ainsi qu'un autre homme, également un membre actif de l'organisation et identifié comme Boulguediene, dans les alentours de Boudouaou, banlieue de Boumerdès.Aqmi détient cinq otages français enlevés au Niger il y a trois mois. Son chef, Abdelmalek Droukdel, a appelé Paris à négocier leur libération directement avec le chef de la nébuleuse Al Qaïda, Oussama ben Laden.

Réflexion Réflexion
Dimanche 12 Décembre 2010 - 10:37
Lu 1420 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+