REFLEXION

11décembre 1960 : La France ne voyait pas le volcan venir!


Les manifestations du 11 décembre 1960, cette date historique qui bouleversa d’une façon décisive toutes les données du colonialisme aussi bien en Algérie qu’à travers tous les pays colonisés assoiffés de liberté qui ont été précédées par la visite du général De Gaulle à Ain Témouchent le 9 décembre 1960 et suite au discours provocateur et humiliant de ce dernier qui sous estima le peuple algérien qui couvait une réplique contre l’Algérie française et surtout pour en découdre avec De Gaulle d’une façon radicale et recouvrir son indépendance.



Le général De Gaulle l’homme au double visage avait deux discours différents à savoir qu’il voulait  essayer  soit disant d’apaiser les esprits  en  leurrant  par ses discours les trois communautés à savoir les français de métropole, l’armée française et les pieds noirs et surtout le FLN ,l’ALN et plus précisément le peuple algérien, à savoir qu’il voulait mettre en confiance les français en prononçant l’Algérie française et pour les algériens l’Algérie algérienne car il voulait affaiblir les dirigeants de la guerre de libération (FLN, ALN)  pour mettre en place sa stratégie diabolique pour faire cohabiter les deux communautés afin de tirer profit de ses ressources et maintenir le statu quo.  Malheureusement, c’était sans compter  sur la ruse des généraux et la prise de conscience du peuple algérien et ses dirigeants à savoir les politiques et l’ALN  qui avaient tout programmé à l’avance et avec précision et qu’ils allaient appliquer chaque chose en son temps car l’impulsivité peut parfois porter préjudice surtout quand il s’agit du sort d’une nation .  D’une part,  De Gaulle voulant programmer une visite à Alger, essaya de tâter le pouls du peuple algérien, ce dernier fut berné par l’armée française et les pieds noirs qui lui ont assuré que tout le peuple algérien  était  pour l’Algérie Française et qu’il trouvera à son arrivée à ALGER toute la population algéroise porter le  drapeau tricolore français mais qu’elle ne fut sa surprise lorsqu’il arriva à ALGER pour trouver tous les algériens  brandir le drapeau algérien et scander l’Algérie Algérienne. Ce n’est que là qu’il comprit que l’Algérie et les Algériens n’étaient ni les marocains et encore moins les tunisiens  qui se plièrent à la suprématie française.  Le FLN ainsi que le peuple  qui n’était pas dupes donnèrent une leçon à De GAULLE dont il se souviendra toute sa vie.  Par ailleurs,  les discours de feu FERHAT ABBAS que Dieu ait son âme  qui eurent lieu le 13 et 19 novembre 1960 ont été prononcés en réponse à la méprise du gouvernement français à l’égard du peuple algérien qui par la suite a eu son indépendance  et donna à réfléchir aux autres peuples africains ainsi qu’aux autres nations du monde à savoir tous ceux qui étaient sous le joug de la colonisation française d’arracher leurs indépendances.    Le 11 décembre 1960 c’était pour affirmer que l’Algérie n’était  pas à vendre et qu’il fallait mourir debout  que de vivre à genoux car la liberté s’arrache par la force, mais ne se donne pas. Après son indépendance, l’Algérie a combattu et combat toujours pour que les peuples aient le droit de disposer d’eux-mêmes et vivent  libres. L’Algérie a été toujours le fer de lance pour la libération des peuples opprimés  comme c’est le cas pour les peuples Palestinien et Sahraoui  et c’est pour cela que certains pays occidentaux et arabes nous en veulent car nous appliquons à la lettre la fameuse déclaration du 2ième califat après la mort du prophète Mohamed(Q.S.S.L) Omar Ibn El Khattab  que Dieu l’agrée qui dit : « Depuis quand asservissez-vous les êtres humains alors qu’ils sont nés libres à leurs naissances ? ».   Gloire à nos martyrs.

BENYAHIA EL HOUCINE
Mardi 10 Décembre 2013 - 13:24
Lu 353 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+