REFLEXION

11 enfants perdent la vue à cause des pétards à Oran

Selon des sources proches du service des urgences ophtalmologiques, 11 enfants âgés entre 8 mois et 12 ans atteints aux yeux par des pétards ont été admis aux urgences du service d’ophtalmologie, leurs cas ont nécessité des interventions chirurgicales d’urgence.



11 enfants perdent la vue à cause des pétards à Oran
Les mêmes sources indiquent que ces atteintes  leur ont fait perdre  la vue. Par ailleurs le même service  a reçu un homme âgé de 70 ans  atteint par un pétard à l’œil, il est actuellement  en observation  pour stabiliser  sa tension artérielle afin de pouvoir lui opérer l’œil atteint. Toujours à cause des jeux pyrotechniques, les UMC  du CHUO  ont reçu 15 enfants  atteints de brûlures  sérieuses  dans différentes parties du corps surtout  aux mains. Le cas le plus  sérieux était celui  du jeune Karim  qui a perdu les doigts de sa main gauche  suite à l’explosion d’un pétard. Ce qu’il faut  noter  surtout  c’est que le nombre des accidents  d’explosion de pétards   a baissé par rapport à celui de l’année dernière à cause du grand froid de cette année  qui a empêché les enfants de sortir jouer. Cette année des centaines de revendeurs  ont exposé leur pétards et autres  jeux pyrotechniques  dont certains  étaient vendus  jusqu’à  3000 DA. Rappelons que ces produits  ont été  introduits illégalement en Algérie, dissimulés  dans des   conteneurs   censés  être chargés d’appareils électroménagers. D’autres  sources  nous indiquent que ces pétards , feux du Bengale  et autres  jeux pyrotechniques  seraient  fabriqués  dans des ateliers  clandestins  par des chinois  résidant en Algérie. Ces variétés de jeux et pétards  étaient  inconnus en Algérie  et ne paraissaient   que durant les fêtes du Mawlid , or, actuellement  ces produits sont présents  sur le marché informel  toute l’année ce qui pourrait  prouver qu’il sont  fabriqués en Algérie.

Medjadji H
Mardi 7 Février 2012 - 22:27
Lu 424 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+