REFLEXION

10 ans de prison requis contre un élu de l’APC de Constantine



Une peine de 10 ans de prison ferme, assortie d’une amende d’un million de dinars, a été requise par le ministère public jeudi au tribunal de la cité Ziadia (Constantine) à l’encontre d’A. A., vice-président de l’APC de Constantine, et son complice, A. B. Le principal prévenu, vice-président de l’APC de Constantine, chargé de la santé, de l’environnement, de l’assainissement et des moyens généraux, et A.B. sont poursuivis pour corruption. La défense, quant à elle, axant sa plaidoirie sur un “complot” dont aurait été victime l’élu et sur le “manque de preuves tangibles”, a plaidé l’acquittement des deux accusés. Selon l’arrêt de renvoi, une plainte a été déposée par trois entrepreneurs, dénonçant l’élu et son complice pour tentative d’extorsion de fonds. A. A. et A. B. auraient exigé des sommes d’argent pour faire bénéficier ces entrepreneurs de marchés initiés par la commune. Une sourcière a été tendue par les services de la police, aboutissant à l’arrestation des deux prévenus, le 26 septembre dernier dans un café de la ville, au moment où l’un des entrepreneurs s’apprêtait à remettre au complice la somme exigée.         

Ismain
Samedi 26 Octobre 2013 - 11:25
Lu 116 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+