REFLEXION

02 morts et 06 blessés dans une collision entre deux voitures à Oran

Un terrible accident de la circulation est survenu, dans la soirée d’avant-hier, aux alentours de 21h, faisant un lourd bilan de deux morts et 06 blessés, apprend-on de sources officielles relevant des urgences médicochirurgicales du centre hospitalo-universitaire d’Oran.



En effet, et au moment où la quasi-totalité des algériens, dont les oranais, étaient chez eux pour regarder le match retour opposant l’équipe nationale algérienne et la sélection gambienne pour le compte du troisième tour préliminaire qualificatif à la phase de poule des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nation 2013, 08 personnes, dont une jeune femme, n’étaient pas intéressées par cette rencontre, et ont voulu profiter d’une ville d’Oran et d’Aïn El Turck vide, en l’absence des habitants et de la circulation routière. Mais ça s’est mal fini pour eux. Ces 08 individus étaient à bord de deux véhicules de marque Picanto, avec à son bord un jeune homme de 26 ans, répondant aux initiales de N.Dj., et  sa compagne de 34 ans, la dénommée K.S., et  une Renault Super 5, avec à son bord 06 jeunes hommes âgés entre 23 et 34 ans, répondant aux initiales de S.S., R.H., M.M., Kh.M., D.A. et le dénommé Abdenour. Les deux voitures sont entrées  en collision  au niveau du lieu dit Monte Cristo, connu sous le nom de « Monta », près de la brigade de la gendarmerie nationale du début de la corniche oranaise, faisant, dans un  premier temps, 08 blessés. Sitôt alertés, les éléments de la protection civile se sont dépêchés sur les lieux du drame, avec une armada d’engins et d’agents d’intervention. Arrivés sur place, et à l’aide du matériel de désincarcération, les hommes du génie ont pu dégager les corps des victimes des deux véhicules, dont 02 dans un état grave. Ils ont  tous, été évacués vers les UMC du CHU d’Oran, où ils ont reçu les soins nécessaires de la part du personnel médical en garde cette nuit là. Mais malheureusement pour la jeune K.S. et le dénommé Abdenour, ils n’ont pas pu résister au traumatisme crânien dont ils ont été victimes, et rendront l’âme peu de temps après leur admission au service de la réanimation. Les deux dépouilles ont été acheminées vers la morgue de l’Etablissement Hospitalo-universitaire (EHU) 1er novembre, et une enquête a été ouverte par les hommes du Darak El Watani du chef lieu, pour déterminer les causes exactes qui ont provoqué ce drame.

A.Yzidi
Dimanche 17 Juin 2012 - 09:46
Lu 296 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 06-012-2016.pdf
3.51 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+